Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 31 mars 2007

5 - Histoire de dire quelque chose...

Bonjour à tous. Je voulais aujourd'hui parler de Yasmina Khadra, peut-être le ferai-je plus tard. Certains l'auront peut-être remarqué, je me suis fait agresser cette nuit bloguesquement parlant (par un commentaire ajouté à ma toute première note). Je prends donc pour prétexte le conseil d'un vieux blogueur et m'empresse d'ajouter cette note, des fois que je n'aurais plus envie de remettre les pieds par ici de la journée (il faut dire que l'agresseur en question est allé porter une copie de ses méfaits sur le blog de Guillaume Cingal, "Touraine sereine", et que le droit de réponse m'a déjà pris un certain temps, que j'aurais préféré utiliser à taper les trois courts extraits que j'ai relevé dans Les Hirondelles de Kaboul). Me levant doucement mais sûrement, je vais aller me sustenter, pour peu que cela intéresse quelqu'un (j'espère pour vous que non, sinon allez faire quelque chose de votre vie).

Tout de même : je ne voudrais pas que plein de gens s'indignent de me voir si peu de réaction après les saloperies de l'agresseur fou furieux. J'ai eu le mauvais goût de mettre le doigt dans un engrenage déjà bien usé, en me contentant de donner mon avis sur un monsieur très prétentieux qui se dit critique littéraire et fait croire dans son commentaire que j'aspire moi aussi à cette qualification (a-t-il peur que je lui fasse de l'ombre ? Cela est pourtant bien peu probable, puisque nous ne sommes pas DU TOUT intéressés par les mêmes ouvrages, visiblement. M'enfin...). Qu'il suffise de savoir que cet animal rageur passe son temps à traquer les quelques mots que l'on peut écrire à son égard pour se dépêcher ensuite d'envoyer une flopée d'insulte à l'auteur des trois mots malheureux. J'entends rester stoïque face à cette agression qui constitue peut-être le rite d'entrée dans la secte cingalienne (pourquoi pas, après tout ?? ;-) ).

A très bientôt.

14:20 Publié dans Blablabla | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Bonsoir, jeune Schtroumpfette. Je rentre à l'instant de Paris (soirée de présenttion du nouveu "Journal" de Renaud Camus, on en reparlera). Ce matin, j'avais un message (perso) de Juan Asensio, me demandant de vous demander (ouf !) de supprimer mon commentaire où il est question de lui (en annexe à votre message sur amin Maalouf, donc).

Je vous transmets sa demande, n'ayant aucune raison de ne pas le faire, mais vous en faites bien évidemment ce que vous voulez (vous être maîtresse chez vous).

En tout cas, bravo de n'avoir pas laissé passer cette journée sans vous manifester...

Didier

Écrit par : Didier Goux | samedi, 31 mars 2007

Les commentaires sont fermés.