Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 06 mai 2007

42 - L'Epuisant Désir... la suite.

J'ai réessayé de continuer la lecture de L'Epuisant Désir... de Renaud Camus et, (plus ou moins) étrangement, ça ne vient toujours pas. Cela m'a fait prendre conscience d'un fait : d'ordinaire, j'apprécie en général (de façon certes assez mitigée, mais tout de même) à peu près tous les livres que je lis. Il ne m'arrive que très rarement d'en trouver un mauvais. Il faut savoir que je choisis moi-même les livres que je lis, je les achète le plus souvent, et je les lis assez rapidement. Je suppose donc que je ne choisis que ce que j'ai envie de lire, ou ce dont j'ai besoin, ce qui expliquerait que je ne sois que rarement déçue. La dernière déception dont je me souvienne, à vrai dire, date de quelques années, maintenant, le livre s'appelait "Le Secret" (je ne me souviens même plus de l'auteur, mais si cela intéresse quelqu'un, je peux le retrouver puisque le livre, lui, est toujours dans ma bibliothèque), c'était nul, et quand j'y repense, c'était une des vendeuses de la Boîte à Livres qui me l'avait conseillé. Tu parles d'un conseil ! Maintenant je demande toujours à la même vendeuse (une autre, bien sûr), et je ne suis jamais déçue (pour changer). Finalement, je ne lis pas les livres qui me semblent chiants. C'est peut-être le secret du bonheur littéraire. Cela fait que je lis plein de choses très différentes, qui ne flirtent pratiquement jamais avec la philosophie ou tout autre sujet sérieux (à part l'histoire, bien entendu), et aimant toujours autant lire, je dévore toujours plus.

Commentaires

Je fais le serment, devant Dieu et devant Sarkozy 1er, que je parviendrai à vous faire découvrir les beautés de l'oeuvre de Renaud Camus (et, sinon, j'appelle le méchant Cingal qui va venir vous manger).

Et je réitère ma promesse de vous offrir "Répertoire des délicatesses du français contemporain" pour votre prochain anniversaire.

Écrit par : Didier Goux | dimanche, 06 mai 2007

"Le Secret", je crois bien que c'est un livre de Philippe Sollers. J'en ai aussi un souvenir assez cauchemardesque. (Mais en revanche, j'aime beaucoup "L'Epuisant Désir"...)

Écrit par : Etienne | dimanche, 06 mai 2007

J'adore qu'on me dise qu'on va me faire des cadeaux !!

Écrit par : Chloé | dimanche, 06 mai 2007

Bienvenue à Etienne. Pour "Le Secret", c'est bien possible (quoique ça m'étonne), mais bon en réalité je ne suis même pas sûre du titre, alors...

Écrit par : Chloé | dimanche, 06 mai 2007

Il n'y a pas d'urgence à lire Renaud Camus, il y a un temps pour tout.

De toute façon, c'est un auteur destiné à de grands lecteurs: donc lisez, c'est ce qui compte. Nabokov, Gogol, Walter Scott ("Rob Roy"), tout Edgar Poe, Henry James.
Procurez-vous en Gallimard poésie les "Cartes postales" de J-M Levet (ça vous plaira forcément) et les poèmes de Cavafy. Lisez Supervielle et Jules Laforgue.
Lisez les pastiches de Proust (en folio).
Essayez (là c'est plus risqué) Virginia Woolf et "Le Vice-consul" de Marguerite Duras.
Feuilletez à la bibliothèque des Claude Simon, et si ça vous tente, prenez le moins épais, et surtout, ne forcez pas, n'essayez ni d'aller vite ni de "comprendre".

Ecoutez les Lieder de Debussy, d'Indy, Duparc. Penchez-vous sur leurs paroles (toujours des poètes français).

Etc... ;-)

Écrit par : VS | lundi, 07 mai 2007

Je suis en train de me dire que tout cela est très prétentieux, vous avez peut-être déjà tout lu...
Bon, tant pis, pardonnez-moi si je suis à côté de la plaque.

Écrit par : VS | lundi, 07 mai 2007

Et, surtout (que Valérie ne le prenne pas mal, je suis sûr qu'elle me comprendra), n'en faites qu'à votre tête, et n'ayez pas peur de lire des conneries.

Écrit par : didier goux | lundi, 07 mai 2007

Merci beaucoup de tous ces conseils, madame, je les note dans un coin (décidément j'ai besoin de beaucoup de coins, moi, en ce moment...) Dans la liste il y en a en effet plusieurs que je connais, et certains de déjà lu ou entendus. Certains aimés, d'autres moins. Je suppose que cela dépend beaucoup du moment de la lecture, et du contexte, il y a des livres pour lesquels je gagnerais certainement à redonner leur chance...

Écrit par : Chloé | lundi, 07 mai 2007

"n'en faites qu'à votre tête" : Je le prends d'autant moins mal que c'est exactement ce que je pense: un parcours de lecture est quelque chose de très personnel.

Écrit par : VS | lundi, 07 mai 2007

Clela dit, si vous pouviez arrêter d'écrire en ROSE sur fond BLEU PÂLE, ça arrangerait beaucoup mes vieilles pupilles !

(Salauds de jeunes, tiens...)

Écrit par : Didier Goux | lundi, 07 mai 2007

Les commentaires sont fermés.