Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 21 juillet 2007

107 - Un joyeux Non-Mariage à vous ! (à qui ? à moi ? à vous !!)

Aujourd'hui je pars avec toute ma famille à un mariage. Enfin presque. Je m'explique : une de mes cousines (nièce de mon père), C., âgée de vingt ans, a rencontré il y a un an au maximum, il me semble, un pasteur (protestant, donc). Au début de l'année (civile), elle et ses parents sont venus dîner à l'occasion d'un anniversaire, avec d'autres cousins. Pendant le dîner, elle n'a pas voulu boire une goutte de vin (or l'abstinence est loin d'être le genre de la famille), on aurait dû flairer le coup. Déjà elle était arrivée habillée de vêtements amples et sombres, ça aussi c'était suspect. Mais quand elle nous a dit qu'elle ne pouvait pas sortir parce que le lendemain elle allait au Temple (elle s'était donc convertie au protestantisme pour l'amour de son pasteur), alors là ç'a été l'pompon ! (comme quoi les catholiques ont un avantage sur les autres, visiblement, du moins à Tours : tous les jeunes - et moins jeunes - BCBG - un peu coincés, il faut bien le dire - qui prennent leur cuite hebdomadaire le samedi soir se retrouvent à la cathedrale à 18h30 le dimanche pour une messe dite par l'archevêque himself). Et la meilleure de l'année est arrivée lorsque, nous préparant tous psychologiquement  à assister au premier mariage dans la famille depuis des années, celui de ma cousine J. (nièce de ma mère) en septembre (et que j'te cherche la robe, le chapeau, la deuxième tenue pour la soirée, etc.) nous avons reçu à peu près en même temps que le faire-part de J. celui de C. La toute jeunette se marie donc.

Enfin presque. Parce que ma mère (qui réfléchit beaucoup trop lorsqu'elle est dans son bain, je vous l'accorde) y a bien réfléchi dans son bain, n'est-ce pas, et en en sortant s'est précipitée il y a deux jours pour relire le faire-part de C. Pas de trace du mot "mariage". Pas de mariage à la mairie, ni au Temple. La cérémonie religieuse ne sera qu'une "bénédiction nuptiale". Peut-être que pour les protestants, c'est le mariage. Mais pas de mariage à la mairie. Donc civilement, ils ne seront que concubins. Et c'est probablement ce qui explique que les noms des parents du marié ne soient pas les mêmes. Comme dirait ma mère, ces deux-là vont donc vivre dans le péché et à la question que Clovis, mon meilleur ami, m'a posée ("Mais ils auront le droit de niquer quand même ?") ma chère mère a répondu que "Oui, mais juste pour procréer. Ils le feront six ou sept fois, et après niet". Ben elle va être chouette, la vie de ma cousine...

Enfin, bien qu'une liste de mariage ait été ouverte, il est inscrit sur le faire-part qu'un compte a été ouvert qui a la préférence des mariés. Et le compte en qustion est au nom de... ? Du marié, ben oui ! Pas au nom de Monsieur et Mademoiselle mais juste de Monsieur. Conclusion : le jour où ma cousine en aura marre de jouer à la maman dans sa nouvelle maison, elle risque de se trouver fort dépourvue...

09:40 Publié dans Blablabla | Lien permanent | Commentaires (14)

Commentaires

Le décor. Saisis-moi. Mets-moi à fond. Et fais ça discret, dans un endroit incroyable...



http://andy-verol.blogg.org

Écrit par : Andy Verol | samedi, 21 juillet 2007

Andy, déguerpissez d'ici, sinon je vous explose !

Écrit par : protège-Chloé | samedi, 21 juillet 2007

Tout à fait. Bienvenue à Andy Varol, donc, que nous applaudissons tous à chaudes mains, n'est-ce pas. Je viens de passer sur votre blog, comme je le fais pour chaque nouveau lecteur, et j'ai trouvé ça un peu bizarre. Mais le concept de retouche des photos est assez sympa (original, je ne sais pas, je ne m'y connais pas assez). A bientôt ? (ou juste passé en coup de vent pour un coup de pub ?...)

Écrit par : Chloé | samedi, 21 juillet 2007

Ah Didier nos messages ce sont croisés. Croyez-vous que ce monsieur soit si nocif ? Il a l'air barré dans son monde hirsute, mais il est très créatif, et ça c'est plutôt bien, non ?

Écrit par : Chloé | samedi, 21 juillet 2007

« Ben elle va être chouette, la vie de ma cousine... »

Oh, pas nécessairement. Si l'on en croit en effet ce bon Ronsard, l'habit ne fait pas forcément le moine, y compris chez les huguenots :

Quand au temple nous serons
Agenouillés, nous ferons
Les dévots selon la guise
De ceux qui pour louer Dieu
Humbles se courbent au lieu
Le plus secret de l'église.

Mais quand au lit nous serons
Entrelacés, nous ferons
Les lascifs selon les guises
Des amants qui librement
Pratiquent folâtrement
Dans les draps cent mignardises.

Écrit par : Chieuvrou | samedi, 21 juillet 2007

Cela dit, il m'a quand même l'air bien atteint, votre petit pasteur rigoriste.

Écrit par : Chieuvrou tardif | samedi, 21 juillet 2007

Et vous ne pouvez pas lui offrir un massage avec le beau-kiné-qui-déchire-sa-race à votre cousine, histoire de la faire changer d'avis. Si vous ne faites rien c'est de la non-assistance à personne en danger.

Écrit par : Irremplaçable Épouse | samedi, 21 juillet 2007

Y a Andy-Vérol qui a laissé exactement le même commentaire chez Linacola ! Pas beaucoup d'immagination ce garçon !

Écrit par : Irremplaçable Épouse | dimanche, 22 juillet 2007

Irrempe : c'est en fait le contenu de sa dernière note (enfin à la date d'hier).

Irrempe bis : le kiné j'me l'garde (enfin si vous ou Tinou voulez en profiter, je ferai une exception) (par contre Chieuvrou peut aller se brosser pour que je lui donne l'adresse...) (points de suspension pour laisser soupçonner qu'il aurait peut-être dit quelque chose quelque part qui ferait penser que... Comme ça tout le monde va chercher ! hihi).

Chieuvrou : Une chose que j'avais oublié de préciser : nous le pensions évangéliste (et même évangéliste créationniste...). En fait il serait baptiste évangéliste. Et le mariage n'était pas bien gai. M'enfin... Je m'abstiens de tout commentaire ici... sinon j'aurai plus rien à dire dans ma note d'aujourd'hui !!

Écrit par : Chloé | dimanche, 22 juillet 2007

"Le décor. Saisis-moi. Mets-moi à fond. Et fais ça discret, dans un endroit incroyable..."

Mais quelqu'un peut-il m'expliquer ce que ça signifie ? J'aime bien le pseudo, mais à part ça, qu'est-ce c'est moche !

Écrit par : Georges | dimanche, 22 juillet 2007

Allez dnc voir son blog, vous comprendrez (enfin ça, c'est pas sûr...).

Écrit par : Chloé | dimanche, 22 juillet 2007

J'y suis allé, c'est bien pour ça que je disais que c'est moche !

Écrit par : Georges | dimanche, 22 juillet 2007

« Chieuvrou peut aller se brosser pour que je lui donne l'adresse »

Euh... Non merci, sans façons, vous pouvez vous le garder votre bellâtre. C'est sans doute un tort, j'en suis conscient, mais je n'ai pas une curiosité suffisamment développée pour être tenté par ce type d'expérience.

Cela tombe bien, du reste, car je n'ai pas de brosse...

Bon, à part ça, avec vos histoires, sachez que vous nous obligez, pour ne pas nous sentir trop bêtes, à aller voir dans la première encyclopédie venue ce qui sépare les baptistes évangélistes des simples évangélistes... Pfff ! Comme si nous n'avions que ça à faire, un dimanche. Rien qu'en ce qui me concerne, déjà que je n'ai jamais rien pigé, depuis l'époque lointaine de mes piètres études, aux notions de consubstantiation et de transsubtantiation (j'ai bien mis les deux S) sur la base desquelles les catholiques et les protestants se sont joyeusement étripés pendant plusieurs siècles en ravageant pour l'occasion une bonne partie de l'Europe, s'il faut maintenant que je me farcisse une analyse sur les différences entre les différentes sectes protestantes, je ne suis pas près de la retrouver, ma chaussette verte manquante...

Écrit par : Chieuvrou | dimanche, 22 juillet 2007

La différence est que les catholiques considèrent que le Christ est présent lors de l'eucharistie, le pain et le vin devenant réellement corps et sang du Christ alors que les protestants (avec des nuances) considèrent seulement sa présence. La cène est donc répétée symboliquement, d'ailleurs dans de nombreuses églises calvinistes (Eglise réformée de France, par ex.) il n'y a pas d'eucharistie à chaque culte dominical.

L'origine du courant baptiste remonte à la Renaissance : ces chrétiens revendiquaient que le baptême se face en âge de raison (à l'époque 7 ans), non à la naissance. Les plus virulents réformés baptistes ont été exilés sur le Nouveau continent car ils étaient trop gênants en Europe...
On en paye aujourd’hui les conséquences : ce courant protestant est à l'origine des fameux quakers (Kellogg’ Corn Flakes…), puis avec la « mode » des églises charismatiques, on arrive rapidement à ces baptistes-évangélistes… Mouvance de la famille Bush me semble-t-il qui, sans caricature, est souvent aussi conservatrice, opposée à l’avortement et à l’euthanasie que le Vatican, ce qui n’est généralement pas le cas des Eglises protestantes européennes plus anciennes.

Écrit par : Denis | dimanche, 22 juillet 2007

Les commentaires sont fermés.