Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 22 juillet 2007

108 - Rectificatif

Finalement j'ai dit une bêtise (mais je ne le savais pas au moment où je le disais) : le bonhomme, qui n'est au passage pas encore pasteur (il fait juste les études pour le devenir, pour l'instant - et les études en question durent trois ans, des fois que ça intéresserait quelqu'un, soit quatre de moins que pour devenir prêtre), a bien épousé ma cousine à la mairie, le 30 juin. Donc je retire tout ce que j'ai pu dire comme âneries sur le non-mariage, la fornication dans le péché etc.

Et le bonhomme qu'on pensait évangéliste, voire créationniste (le genre de personne qui dépense aux Etats-Unis des millions de dollars pour faire rééditer des manuels scolaires d'Histoire, de géographie, de biologie, etc.), serait peut-être finalement juste baptiste-évangéliste (oui, à nous aussi ça nous a paru bizarre, mais il paraît que ça existe. Si quelqu'un se sent de me donner des explications, je suis preneuse).

On a délicieusement mangé (foie gras - fait maison délicieux - ;  pièce de boeuf - copieuse et servie par un boucher - succulente, du genre qui fond dans la bouche à peine qu'on l'y a mis - et les girolles servies en accompagnement étaient toutes fraîches des bois, pour cent dix personnes, je vous laisse imaginer - ; les fromages très bien comme il faut - dans la famille on est quand même des spécialistes des fromages qui puent - ; et le fraisier !!! : le meilleur que j'aie jamais goûté [si si, je vous assure] [et les choux n'étaient pas mal non plus]). Les vins et le champagne étaient bons, bref un excellent dîner, bien qu'il se soit étalé de 21h à 2h du matin (pour une entrée, un plat, le fromage et le dessert...). Ah ! j'oubliais : la poire du trou "berrychon" était pas mal non plus...

En revanche, l'ambiance... La soeur de la mariée (ma cousine, donc) avait dû lutter pour qu'on lui accorde trois heures de musique (les mariés considéraient que deux, c'était largement suffisant), et visiblement il y avait ce qu'il fallait de valse au début, histoire de compenser le manque de musique prévu pour après : il ne fallait pas de musique trop moderne, où on bouge trop son corps... Autant vous dire que la "table des cousins" était bien "chaude" pour une petite danse collective bien, euh... enfin bref vous m'avez comprise. Mais... le dîner s'est étalé jusqu'à 2h du matin, comme je vous l'ai déjà dit, pour danser, il fallait pousser les tables, donc avoir terminé le repas, et nous sommes finalement partis (pour nos deux heures de route de retour) avant même que la musique ait été lancée. Je ne saurai donc jamais ce qu'il en fut de la fin de la soirée (ou peut-être si : j'enverrai un mail à ma cousine pour le lui demander), mais de toute façon nous n'avons pas été bien fâchés de partir...

Malgré tout, ma cousine C. était très belle, sa robe était très jolie (pas du tout meringue), et les mariés avaient l'air très amoureux, du haut de leurs vingt ans respectifs. Je leur souhaite donc beaucoup de bonheur...

14:47 Publié dans Blablabla | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

"berrichon" avec un i, poulette. À part ça, bien content de vous savoir de retour. Je vous signale que j'ai mis, hier, deux nouveaux extrqaits de BM chez moi, qui sont susceptibles de vous faire sourire (commencez par le deuxième, ainsi qu'il est indiqué).

C'est quand même triste d'être parti du mariage avant la séance de on-se-frotte-le-ventre-mais-c'est-juste-de-la-danse.

Écrit par : Didier Goux | dimanche, 22 juillet 2007

J'ai déjà tout lu hier à 4h en rentrant... ;-)

La faute je la laisse, parce qu'elle est entre guillemets, comme vous pouvez le constater, et qu'il y a donc une raison à cela...Je vous laisse la deviner.

Et pour la séance de "frotte-le-ventre", on n'a pas loupé grand chose, de toute façon...

Écrit par : Chloé | dimanche, 22 juillet 2007

"Baptiste-évangélique" ? Y'a pire : évangéliste pentecôtiste !
Et nul besoin de faire un doctorat de Théologie dans toutes ces églises « protestantes » modernes d’origine états-uniennes, puisque la lecture de la Bible est littérale et la pratique centrée sur l’émotivité…

Si mes souvenirs de cours d’Histoire religieuse sont exacts, l’Eglise catholique reconnaît 7 sacrements : baptême, eucharistie, confirmation, confession, extrême-onction, mariage et sacrement de l’ordre, alors que les protestants n’en reconnaisse qu’un : l’action de l’esprit saint, c’est-à-dire : baptême (en âge de raison), cène (ou eucharistie) et parfois pénitence. Le mariage est interprété comme une bénédiction ainsi que l’onction des malades, l’ordination des pasteurs, etc..

Écrit par : Denis | dimanche, 22 juillet 2007

Merci à Denis pour toute ces précisions... Et la bienvenue, aussi, avec un peu de retard, et je m'en excuse. Mais QUI EST DENIS ??

Écrit par : Chloé | mardi, 31 juillet 2007

Les commentaires sont fermés.