Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 31 juillet 2007

121 - Le secret de la beauté intérieure (et extérieure)

Oui, je sais que je suis une atroce pétasse et que c'est pas donné à tout le monde de pouvoir être contre les salades, les régimes et le sport tout en mangeant tout ce que je décris dans mes recettes et en restant mince et canon. J'ai de la chance, mais il m'arrive aussi tout simplement de faire attention, c'est ça le secret...

En effet, mesdames et mesdemoiselles, on peut ne pas se priver, mais FAIRE ATTENTION quand on sent qu'on n'a plus trop envie de remonter sur la balance, là, depuis une semaine. Dans ces cas-là, on ne monte pas dessus, tout simplement, on se met au poisson et aux légumes (ah, le saumon grillé avec plein de béarnaise - poisson et légumes ne veut pas dire plus de sauce ni de fromage, ça veut juste dire que le poisson et les légumes remplacent les plats que je vous décris, forcément, ça fait une différence).

Il y en aura sûrement pour me fustiger et me dire que c'est facile, ça, lorsqu'on est déjà un peu mince naturellement : je ne suis effectivement pas bien épaisse, mais je peux vous assurer que le potentiel familial niveau surpoids est largement exploité. D'où l'intérêt de faire très attention. Et de savoir très tôt qu'il vaut mieux aimer ses fesses (et sa poitrine, parce que ne nous voilons pas la face - mais les fesses, si - les deux vont ensemble, et heureusement, pense-je personnellement). Donc aimez-vous, aimons-nous, et tout continuera d'aller pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Commentaires

Personnellement (si l'Irremplaçable n'est pas dans quartier), je serais assez pour faire la connaissance de celles qui sont en surpoids. Parce que, franchement, les sacs d'os tartinés de béarnaise, c'est pas trop érectogène, dans mon cas...

Écrit par : Didier Goux | mardi, 31 juillet 2007

Sinon, j'ai mis la petite soeur en lien (mon côté "Brigade", je suppose...).

Écrit par : Didier Goux | mardi, 31 juillet 2007

Cela lui a fait très plaisir...

Écrit par : Chloé | mardi, 31 juillet 2007

« Et de savoir très tôt qu'il vaut mieux aimer ses fesses (et sa poitrine, parce que ne nous voilons pas la face - mais les fesses, si - les deux vont ensemble, et heureusement, pense-je personnellement). »

Je pensais qu'après la parenthèse, il y aurait quelque chose à se mettre sous la dent… Mais que dalle. Ce qui fait que je ne comprends rien à votre phrase, si je puis me permettre.

À propos, "sa poitrine"… Vous parlez bien de vos seins, hein, c'est ça ?

Écrit par : Georges à l'ail | mardi, 31 juillet 2007

Les commentaires sont fermés.