Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 26 septembre 2007

174 - Où je commence à socialiser pour de bon…

Mes amis, bien le bonjour ! Quelle magnifique journée (bon, OK, il caille à donf, mais quand il fait beau dans nos cœurs, who cares ?) pour vous raconter plein de choses très intéressantes ! La première d’entre toutes étant que j’ai trois (oui, TROIS) nouveaux amis !! Bon d’accord, sur les trois il y a deux Français (un de chaque sexe) et la troisième est italienne (mais alors une belle, hein !), mais c’est déjà un progrès, et puis c’est la porte ouverte à toutes les fenêtres, si ça s’trouve !

Je suis donc allée ce matin aux deux réunions auxquelles (pour une fois) j’étais supposée allée (ça tombe bien). La première servait à nous apprendre à nous servir des ordinateurs de la fac (ne riez pas : moi aussi je rigolais doucement au début, mais en fait c’est hachement bien leur présentation, dans la mesure où IL Y A vraiment des trucs à présenter). D’abord on nous a expliqué qu’on devait utiliser chacun notre nom d’utilisateur et notre mot de passe pour ALLUMER les ordinateurs, ce qui nous donne accès chacun à un morceau de disque dur (qu’on retrouve sur tous le campus, soit dans les 13 salles informatiques, ou sur notre propre PC si on se connecte grâce au Wifi). Donc c’est protégé, puisque mot de passe et nom d’utilisateur. Et puis c’est hachement bien. Et même qu’avec l’email que nous fournit l’université, on peut envoyer des emails à tout le monde. Là, je vous vois vous marrer derrière votre computer, parce que bon vous aussi vous pouvez le faire, me direz-vous. Oui sauf que si vous rigolez doucement, c’est parce que je me suis mal exprimée : vous disposez, quand vous rédigez un nouvel email, des emails de TOUS les gens qui sont à l’université (étudiants, profs et autres personnels). Et comme on utilise énormément les emails, ici, pour poser toutes nos questions aux profs, demander des trucs et des bidules, rendre tous les devoirs… ben c’est quand même hachement pratique.

Ensuite on a eu la réunion des Erasmus avec notre Superviser, qu’est le Dr Hugo Blake : un homme d’un certain âge, certes (rares cheveux restants bien blancs), mais d’une élégance… De beaux yeux bleus, et de très belles mains. Bref, un homme charmant, très agréable, vraiment, et qui a répondu à toutes nos questions (en même temps on n’était que six : deux Allemandes, deux Françaises et deux Italiennes – nous y voilà…). C’est donc à cette réunion que j’ai fait la connaissance de Noémie, étudiante en première année de Master à Nanterre, et de Tatiana, inscrite à l’Université La Sapienza de Rome (et à l’origine étudiante dans le domaine du cinéma…). Elles sont absolument adorables, et surtout, quelle joie de pouvoir enfin faire la bise à des gens !! A croire dans c’pays que les contacts physiques, ça colle immanquablement la gale… Puis Noémie m’a emmenée rejoindre Louis-Guillaume et nous avons déjeuné tous les trois, plus Tatiana, qui se trouvait également là. Après on a enchaîné sur la carte de l’Union des étudiants (donc photomaton pour moi, ainsi que Tatiana, d’ailleurs), et (ah zut on a oublié le Health center… tant pis, j’irai une autre fois) après nous nous somme séparés (en ce qui me concerne je suis rentrée à la maison, et j’ai bien fait vu l’averse qu’on se cogne depuis que je vous écris…).

Alors, c’est pas de la socialisation, ça ??? Tout de suite, je vais avoir beaucoup moins de mal à rester plus longtemps aux diverses « parties » organisées par toutes les associations possibles et imaginables existant sur ce campus… Vous êtes fiers de moi, pas vrai ?

Commentaires

WOUHOUHOUHOUH comme je suis contente ma soeurette!!!! Je vais le dire à mamounette, à papounet, à doudou et à loulou. Bon en ce qui me concerne içi, tout va superbement bien. Life is beautifule !!! Yeah ! I'm bilingue. Bon ma poule, je te laisse, j'ai des contrôles à réviser moi !
Je t'embrasse ma soeurette.
Je t'aime, aussi. (soit-dit en passant)
Dapinette.

Écrit par : Daphné | mercredi, 26 septembre 2007

Et cette Tatiana, vous nous la présentez quand ?

(J' parle pour Didier, qu'est en manque (Cela dit, rien qu'avec les prénoms de ce billet, il va pondre une Brigade (ce qui est toujours mieux qu'une pendule (au fait, connaissez-vous la célèbre saillie de Johnny H. invité d'Anne Sinclair : "il faut remettre les pendules... à leur place !" ?) de Foucault) mondaine), je ne vous dis pas.)

Écrit par : Guillaume | mercredi, 26 septembre 2007

Ah au fait, je voulais savoir si tu avais vu le dessin de Pénélope du 22 Septembre "Une scène d’une violence insoutenable"?? Il est vraiment très drôle. Enfin bon, voilà.
Jtb ma soeurette d'amour.

Écrit par : Daphné | mercredi, 26 septembre 2007

Ravie de voir que tu sociabilises (n'oublions pas le S du verbe sociabiliser 1er groupe n'est-ce pas?) On pense fort à toi, Gaetan désespère a chacun de tes mails, tu sais, après 5 lignes il ne peut plus lire.... Mais il faut nous excuser, nous sommes des scientifiques, droit au but est notre devise. Enjoy your new friends. a propos, je confirme, seuls les chinois (comme Xin a NY) croient dans les bien fait du communisme. Bises du Seigneur Roy, C U !

Écrit par : Ln et Ga | mercredi, 26 septembre 2007

... auxquelles j'étais supposée allER, bordel !

(Mais je veux bien je télképhone (et les mensurations) de la petite Italienne...)

Écrit par : Didier Goux | mercredi, 26 septembre 2007

Daf : Génial, et oui évidemment que je l'ai vu non mais tu m'as prise pour qui ??

Guillaume : Z'avez qu'à v'nir prendre a cup of tea (ou a cup of beer comme le dit si joliment Elie Sémoun), et je vous la présenterai (mais ôtez-moi d'un doute : ce n'est pas vous qui avez l'immense chance d'avoir une douce épouse qui vous a une seconde fois prouvé son incroyable amour en vous donnant un deuxième FILS cette année ?...).

Ln et Ga : Heureuses de vous voir ici, la Bienvenue m'seigneur et dame Reyne. Désolée pour la longueur des rédactions, en même temps c'est moi, hein, et moi et les secientifiques... Au moins on ne peut pas m'accuser de ne pas donner de nouvelles...

Didier : Tiens, ça faisait longtemps... A raison d'une page par jour, vous n'avez pas relevé tant de fautes que cela depuis une semaine, je crois... Alors rien que pour vous abîmer les yeux, celle-là, je vais la laisser (mais la corriger dans le document word que je conserve par devers moi... niark niark niark).

Écrit par : Chloé | mercredi, 26 septembre 2007

D'autant que j'ai moi-même trouvé le moyen de faire deux bourdes en une demi-ligne : conspué, le Père Goux !

Écrit par : Didier Goux | jeudi, 27 septembre 2007

Les commentaires sont fermés.