Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 27 septembre 2007

176 - Où il paraîtrait que je suis romantique…

Hier soir. Renata est en train d’empaqueter très exactement 18 cigares pour son bien-aimé (soldat encore en poste en Afghanistan, mais plus pour longtemps, dois-je vraiment vous le rappeler ?), après avoir lu ce désir exprimé dans l’une des cinq lettres (écrites par lui, bien sûr) qu’elle avait reçues le jour même. Nous sommes toutes les deux assises à la table du salon, avec un verre de vin, et Justin est sur le canapé, en train de dîner dans un plat posé sur une chaise devant lui (figurez-vous, mesdames, mesdemoiselles, messieurs, que ce garçon CUISINE ! et hachement bien, encore…). Tout d’un coup, notre jeune ami chinois décrète que je suis quelqu’un de très romantique, ce qui nous fait bien sûr nous esclaffer, Renata et moi (elle a passé plusieurs de ses soirées à faire de petits paquets de coca, sprite et autres fanta pour son cher et tendre, des cigares, etc. Bref à répondre au moindre de ses désirs, nous expliquant toujours que quand on le verrait, on comprendrait bien qu’elle ne peut pas faire autrement, parce qu’il mérite qu’elle soit si gentille – on sait ce que je pense de ce genre de comportement… mais bon elle l’a pas vu depuis un bail, etc.). Renata osa même protester : Justin lui répondit : “Just listen to me : YOU are the most romantic person I’ve ever seen. But Chloé is also the kind of romantic person, and I’m tellin’ you why : she is always with a cup of tea, listening to the music, and that kind of music is JAZZ.” Voilà voilà. Ça vous la coupe, hein ?? Donc je suis romantique (parce que je bois du thé en écoutant du jazz, je reprécise pour les non-anglophiles). Ça le fait, ou ça craint (du boudin) ?

(Là, par exemple, je suis en train d’écouter Studio 1 Soul en buvant mon Lady Grey avec une cuiller de miel, après avoir terminé mon jus d’orange (dans mon verre à pied, bien sûr).)

A part ça, dans le rayon intéressant, j’ai rendez-vous demain avec le professeur Francis Robinson, pour causer de Thomas Coryat, et de l’histoire moderne de l’Inde, histoire de m’aider à trouver des archives et sources plus facilement. Mon mail a été envoyé à 18h55, à 19h30 j’avais la réponse. Si ça c’est pas du rapide… Je crois que je vais assez facilement me faire à certains trucs, ici, quand même…

Et sinon, quoi de neuf aujourd’hui ? Oh… je pense que je vais retrouver mes nouveaux amis, n’est-ce pas, pour d’autres formalités d’inscription, et puis on verra bien, après tout !

Commentaires

Et oui et oui, tu peux être surprise mais nous (moi) je ne le suis pas tant! sous tes airs, tu es douce comme un agneau et tu n'attends que le grand amour... après si c'est le thé et le jazz qui rendent romantique, je suis mal barrée et je suis loin d'être la seule! et pourtant... ;-)

Écrit par : Hélène | jeudi, 27 septembre 2007

Non mais ça va pas des fois de venir dire des trucs pareils sur MON blog ?? ceci est le premier avertissement : la prochaine fois je censure sans sommations...

Écrit par : Chloé | jeudi, 27 septembre 2007

Les commentaires sont fermés.