Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 29 septembre 2007

181

Passé plus de trois heures à chercher des références de livres sur Internet, j’ai les yeux explosés. Mais plein de livre à aller chercher, aussi. Le tout en jetant un œil de temps en temps au match Nouvelle-Zélande/Roumanie : j’avais entendu (de mon frère Edouard, notamment) que les Bleus étaient vraiment nuls, pas foutus de faire plus de 77 points de différence contre la Namibie (87-10). Il est vrai que la Namibie est la moins bonne de toutes les équipes du tournoi, mais les Blacks sont certainement les plus terribles (pour ne pas dire les meilleurs) et ils ont fait, si je ne m’abuse, 77 points de mieux que les Géorgiens cet après-midi (85-8), et à deux points près dans chaque camp, leur score est à peu près le copié-collé de celui de France-Namibie (et en moins bien, en plus…).

Et les Sud-Africains viennent tout juste de marquer leur premier essai contre les Canadiens, à la (non, vous ne rêvez pas) 16e minute… Alors pouêt pouêt, hein…

Commentaires

Ouh la, fatiguée, la Schtroumpfette... elle confond Géorgie et Roumanie... elle croit que la Namibie est la moins bonne équipe du tournoi, alors que le Portugal était encore un ton en-dessous... what about geography for a change, dear ?

Écrit par : Guillaume | samedi, 29 septembre 2007

Ah oui, effectivement... Dans le 2e phrase j'ai mis "Géorgiens" au lieu de "Roumains". Mais la Namibie était vraiment la dernière équipe du classement (avant le début du tournoi, j'entends, je ne parle pas du classement actuel, mais de ce qui est supposé être...).

Écrit par : Chloé | samedi, 29 septembre 2007

Et c'était les Australiens face aux canadiens, pas les Sud'af....

Écrit par : bastien | dimanche, 30 septembre 2007

Oh crotte !!!

(Parfaitement, c'est un argument...)

Écrit par : Chloe | dimanche, 30 septembre 2007

Ah, sans rapport... sije puis abuser de votre séjour outre-Manche, puis-je vous demander, ô très chère Chloé (allons bon keskilvad'mander çui-là ?), si la bibliothèque de votre université recèlerait une (ou plusieurs) traduction(s) du poème de Verlaine, "Sérénade"...?

Il se trouve dans le recueil "Poèmes saturniens", et je n'en ai trouvé "que" deux traductions sur Internet. Il s'agit d'un travail de traductologie que je fais en ce moment, et plus j'ai de traductions différentes, mieux c'est.

Evidemment, ne consacrez que quelques minutes à la vérification, l'emprunt et le photocopillage éventuel de la traduction. (Ce qui risque de signifier : laissez tomber. :-))

Écrit par : Guillaume Cingal | lundi, 01 octobre 2007

Je regarderai, pas de problème !! et la réponse vous arrivera par mail si positive !

Écrit par : Chloé | lundi, 01 octobre 2007

C'est vraiment gentil !

Écrit par : Guillaume | lundi, 01 octobre 2007

Bon, j'ai regarde sur le campus, deja, il n'y a que dans une des bibliotheques qu'on en trouve (normal, hein, par themes...), et tout ce qu'ils ont de Verlaine ici est en francais (je dirais meme que ce sont des livres francais, en fait...). Donc pas de traduction a l'horizon... Je regarderai a l'occasion a la Senate House Library a Londres, quaud j'y irai (une petite equipee est prevue pour jeudi, normalement...).

Écrit par : Chloe | lundi, 01 octobre 2007

Apres une rapide recherche sur le catalogue de la Senate House :

One hundred and one poems by Paul Verlaine : a bilingual edition / translated by Norman R. Shapiro

Est-ce que vous l'avez deja ? Ou pas ? Parce que bien entendu rien n'indique le nom des poemes que ce recueil contient, mais peut-etre est-ce une traduction que vous connaissez...

Egalement :

Selected poems / Paul Verlaine ; translated by C. F. MacIntyre.
Berkeley, Calif. ; London : University of California Press, c1948.

et :

Selected poems / Paul Verlaine ; translated with an introduction and notes by Martin Sorrell.
Oxford : Oxford University Press, 1999.

Ah et aussi ca (mais c'est tout) :


The sky above the roof : fifty-six poems / by Paul Verlaine ; with English translations and an introduction by Brian Hill.
London : Hart-Davis, 1957.

Avec un peu de chance, il sera bien dans au moins un de ces ouvrages...

Écrit par : Chloe | lundi, 01 octobre 2007

Je connais ces ouvrages " de réputation" mais ignore si "Serenade" s'y trouve. Si vous pouvez les "sortir" et reproduire une éventuelle traduction, je vous en serai très reconnaissant / redevable.

Cela n'a rien d'une urgence absolue...!

Cheers really,

Écrit par : Guillaume | lundi, 01 octobre 2007

Les commentaires sont fermés.