Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 13 novembre 2007

220 - Comment dire...

Du reblochon, du comté, du munster, des rocamadours, du Sainte-Maure, de la tomme de Savoie, du Caprice des dieux, du Vieux pané. Quatre gros paquets de gruyère rapé, du beurre au gros sel, du gros sel de Guérande, de la sauce Béarnaise. Du vin rouge, du vin blanc. Renata. Des tartes (une au chocolat, une aux fruits rouges) et des meringues en préparation.

J'ai vu presque tous mes amis. J'ai les meilleurs amis du monde et je les aime.

Et surtout, surtout... une bonne partie de ma famille, et ça, c'est du ressourçage. Mon petit frère qui vient me réveiller samedi matin en se cachant dans mes couvertures, sauter sur le lit de ma soeur pour la réveiller. Quand ce n'est aps le soir et que je ne suis pas en ville pour m'éclater, aller sur le marché et faire des courses avec ma mère et ma soeur.

Parler français, sentir que les gens veulent me voir, que je leur ai manqué, et leur dire qu'ils m'ont tellement manqué, eux aussi...

Et revenir à la maison complètement requinquée, prête à passer à nouveau un mois chez ces fous d'Anglais.

(Merci pour tous vos messages, et comme je rentrais hier, et que la grève n'a commencé que ce soir à 20h, j'étais tranquille...)

Commentaires

GUE T'AIME, je te prépare une surprise !!!!!!! et je me demandais quand tu aurais fait une nouvelle note !! c'est bien tu es une brave fille !!!

Et tu mettras des photos hein ?!!!?? HIHI !!

Écrit par : Daphné | mardi, 13 novembre 2007

Je change de nom, comme je vois qu'il y a une autre Catherine sur ton blog, je nettifie les choses, tu verras tout de suite qui c'est ( merci, t'aurais pu hésiter quelques secondes) et pas seulement parce que ça rime, ya pas que les limericks dans la vie, saperlipopette, palsambleu et cornegidouille !!!!)
Navrée d'avoir loupé l'occasion de t'offrir pour ton anniv le bouquin de Carlos Luis Zafon que je te destinais, mais j'étais hospitalisée ( une fois de plus) pendant tes agapes.......
Pô grave, on se revoit soon, si Dieu veut ( j'aime bien ce genre de formule pour faire grincer certaines dents, je suis sûre que celles de notre cher GC sont pile en La mineur)
Bisous bichette et à plus tard, si....j'hésite à terminer, faut préserver l'émail des dents de nos profs mis à rude épreuve en ce moment ! ( pas que les leurs, je peux te l'avouer)

Écrit par : Cathoche la vieille et moche | mercredi, 14 novembre 2007

N'importe quoi, ma pauvre fille ! Vous mélangez les torchons et les serviettes, là ! Reblochon, munster, comté, tomme de Savoie, d'accord. Rocamadour et Sainte-Maure, on est déjà trois ou quatre crans en dessous. Mais alors caprice des dieux et vieux pané, c'est direct dans la gamelle des chiens, ça !

Écrit par : Didier Goux | mercredi, 14 novembre 2007

Et le maroilles vous le mettez où?...

BM

Écrit par : bmalaussene | mercredi, 14 novembre 2007

Ya que ça de vrai, les bons fromages qui puent !
Pardon à Catherine (l'autre) je lui laisse son prénom parce que vieille et moche je suis sûre que c'est faux et c'est triste de voir ça en pseudo !

Écrit par : Catherine Irrempe | mercredi, 14 novembre 2007

Le maroilles, je l'avais oublié ! En tant qu'ardennais "de souche", vous pensez bien que je le mets en tête de liste (n'en déplaise à mes amis alsaciens) !

Écrit par : Didier Goux | mercredi, 14 novembre 2007

Et on vous a laissé traverser la frontière avec autant de fromage, Chloé???

Vraiment fous ces anglais. On vient envahir le marché britannique et ils laissent entrer...

Écrit par : bmalaussene | mercredi, 14 novembre 2007

OK, OK, l'irremplaçable, merci, mais je ne sais pas trop si je dois supprimer " vieille" ou "moche"...Dur, dur, d'être une mémé, mouais ! Ah-tu-verras-tu-verras, qu'il chantait...
En ce qui concerne les fromages qui puent, ça me semble être un pléonasme; un fromage qui ne pue pas n'est que triste chose, une aisselle traitée au déo genre " à vue de nez, il est cinq heures"; relire l'ineffable Cavanna !
Chloé, ma belle, je t'envoie un p'tit mail perso, bisous !

Écrit par : bon, quoi, l'autre Catherine | mercredi, 14 novembre 2007

M'sieur Goux, je vous en conjure, n'en profitez pas pour nous resservir vos méchancetés gratuites sur François Cavanna (vous allez peut-être me dire que vous vous en contrefoutez mais je préfère quand même prendre les devants).

Cela dit, Madame l'Autre Catherine, je m'en veux un peu de le rappeler mais les molaires de notre ami Guigui risquent de grincer de manière moins bruyante que ne le feraient sans doute celles de l'auteur des Russkoffs devant la moindre bondieuserie.

Écrit par : Chieuvrou | mercredi, 14 novembre 2007

OK, OK, comme quoi on est tous cons et bornés (sur des principes et des auteurs qu'on aime ou qu'on déteste sans espoir de retour)..... Ya pas que les autres [ qui soient cons et bornés], quoi qu'on en dise; je découvre l'eau tiède à 55 balais, il n'y a pas de quoi rire, merde !

Écrit par : Cath la jeune et belle | jeudi, 15 novembre 2007

Bon, il suffit de suivre une UE libre sur l'humour britannique en 2006 pour raconter n'importe quoi, alors ? Eh bien... (Vive le Curé nantais, le Vieux Lille, le Crayeux de Roncq, la boulette d'Avesnes, le Serpolet & l'Echourgnac into the bargain ! NON MAIS !)

Écrit par : Guillaume* | vendredi, 16 novembre 2007

Daphné : Gue t'adore ma kérie !!! Tu me mangues dégà...

Catherine : Effectivement, tu peux laisser Catherine, si je puis me permettre, parce que pour moi "l'autre" Catherine est plus reconnaissable sous le pseudonyme d'Irrempe. Et pour ce qui est de s'être loupée, c'est trop bête, je sais, mais bon le week-end était court, et j'ai à peine eu le temps de voir tous ceux qui m'ont appelée (il y en a trois en particulier qui doivent m'en vouloir...). On ne se loupera pas à Noyiel, c'est déjà ça, je rentre 5 jours à Tours (et après je me casse trois jours à Paris avant de rentrer). Prends soin de toi, s'agirait pas de ne pas avoir ton Master en même temps que nous les ptits jeunes (et puis surtout, si t'abandonnes, ils vont officiellement me consacrer plus vieille de la promo, et ça, c'est bof lol).

Didier : Je ne vous demande pas votre avis, j'ai toujours aimé le Caprice des Dieux, et en plus ça me rappelle des tas de souvenirs... (aaaahhh... les vacances d'été à Angles, où on en descendait trois par jour avec les cousins...) En plus, je ne l'ai pas servi le mercredi soir, je me le suis gardé pour moi !

Malaussène : Le maroilles ne faisait pas partie du voyage... Pas un de mes favoris. Il est donc resté avec les bleus et le saucisson.

Irrempe : Vous avez devancé ma demande (celle qui consistait à préciser votre surnom quand vous laissez un commentaire, ça sera plus simple pour tout le monde...). Merci.

Didier (re) : Crotte.

Malaussène : Sans aucun problème, ils se sont juste inquiétés pour les boîtes en fer (mes boîtes de thé) et ça les a un peu fait rigoler, mais le fromage, ils s'en fichent complètement !

Catherine (re) : J'attends toujours le mail... lol

Chieuvrou : ça faisait longtemps !! (ou pas).

Catherine (rere) et Guillaume : Bon, là, vous virez salon de thé, alors je vais me faire à déjeuner... (oui, il est 17h ici, mais je me suis levée à 15h, faut croire que j'avais du sommeil en retard...)

Écrit par : Chloé | samedi, 17 novembre 2007

Les commentaires sont fermés.