Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 28 novembre 2007

230

Maaaaaaaaaaaaaaaaal au veeeeeeeeeeeeeeeeeennnnnnnnnnnnnnnnnntre...

************

Deux essays à faire... Et pourquoi mes chaussettes sont-elles rouges ?? Bref.

************ 

Les cours de Pauline Croft se révèlent de plus en plus intéressants (je sais que je l'ai déjà dit !!). On attaque le moment où, en France, on s'interrogeait sérieusement si une danse de la pluie pourrait pas faire apparaître un héritier mâle et catho, de préférence, parce que bon, Henri de Navarre, l'était bien gentil, mais bon un peu hérétique tout d'même.

Eh bien figurez-vous mes braves gens qu'à cette époque, Philippe II d'Espagne (ancien roi d'Angleterre du temps que Mary était vivante, bien sûr) caressai secrétement (ou pas) l'espoir de marier sa fille Isabella (sa fille d'avec sa deuxième femme, hein, une gentille fille de roi bien d'chez nous) avec le duc de Guise histoire qu'elle ait toutes les chances de monter sur le trône.

Une femme. Sur le trône de France. Ben non, ça l'a pas arrêté, l'Espagnol.

Et le pire c'est que les Anglais avaient sérieusement la trouille que ça se réalise, ils y croyaient pour de vrai, comme si tout ce que le roi d'Espagne voulait arrivait forcément. Alors que (quand même, bordel !), les Anglais on leur avait quand même inventé une jolie loi peu avant, salique, de son petit nom (à la loi), pour pas qu'un garçon, petit-fils de roi PAR UNE FEMME, nous monte sur notre trône de France. La guerre, faut s'en souvenir, elle a quand même duré vaguement Cent Ans... Ben les Anglais, ils ont cru qu'on allait laisser monter sur le trône une FEMME petite-fille de roi PAR UNE FEMME !!! Faut le faire, non ?

Alors voilà, c'est une possibilité que nous les Français, on n'a tellement pas dû l'envisager qu'on ne nous l'apprend même pas en cours (ou alors on n'insiste tellement pas que je ne m'en souviens pas, c'est dire !), alors qu'ici, ça fait partie des arguments pour dire que les Anglais étaient bien obligés de faire la guerre à l'Espagne, parce que déjà les Espagnols ils avaient récupéré les Pays-Bas, qu'en plus ils s'apprêtaient à mettre la France sous tutelle, et pour finir ils envahiraient l'Angleterre en passant par Calais ET l'Ecosse, et face à ça qu'est-ce qu'on peut bien faire ma bonne dame ?? (oui, je vous l'demande.)

***********

Sinon j'ai failli avoir une conversation qui aurait pu être intéressante sur Beckett* avec Moïra et un peu Leïla (mais Moïra n'avait visiblement pas beaucoup d'arguments, et n'aime pas le débat, elle a préféré arrêter la discussion parce que ce que je disais l'énervait : ça c'est de la maturité...). Avec Leïla c'était déjà beaucoup plus intéressant, même si c'était plus court. Bref.

************

Renata a commencé à décorer la maison pour Noël. Oui, on est sensé s'y mettre le week-end prochain. Mais Renata elle adore avoir la maison bien décorée. VOilà. ALors on a de jolies étoiles dorées sur les vitres du salon, et une adorable mini-guirlande trop chou de mini-feuilles de houx trop adorables sur la cheminée.

************

J'ai appris que Fred Chichin était décédé d'un cancer... Je ne vais pas dire que ça m'attriste, mais ça me touche quand même suffisament pour avoir envie de vous le répéter...

 

* Je déteste Becket, hein, des fois qu'on se demanderait de quel côté j'étais...

dimanche, 25 novembre 2007

229 - Première leçon d'Italien !

Et la semaine qui vient va être plutôt chargée (deux essays à rendre la semaine d'après et le Strachan à terminer). Et puis aussi l'évaluation d'espagnol qui approche. Mais ça devrait bien se passer, non ? Si. Bon.

jeudi, 22 novembre 2007

228 - Faut faire un peu de promotion, après tout, ça coûte pas grand chose...

Alors voilà : ma petite soeur adorée et une de ses amies ont trouvé un nouveau jeu (ma mère se moquait des beaufs, moi aussi, ma soeur aussi, mais faut bien dire que l'Ineternette nous donne des moyens dingues de le faire tranquillou) : elles vont en vadrouille sur les "blogs de pouffes" (je cite) pour trouver des exemples d'écritures un peu strange. Alors pour me donner des exemples, hier soir, elle m'a fait une recherche (en une minute chrono elle m'en a trouvé 4, c'est dément) rien que pour moi, et elle m'a trouvé ça (je vous fait un lien un peu plus long, ça serait vraiment dommage de le louper parce que vous n'arrivez pas à bien y voir). Et alors moi je vous demande, si là, comme ça, y'a pas quelqu'un que ça intéresse de lire les trois pages (allez, Didier, trois pages, c'est rien ! mais je ne vise personne) et de laisser plein de commentaires à but caricatif et éducatif visant à expliquer que :

1. Montrer son soutien-gorge sur la photo de la première page de son blog, quand on a 14 ans (à ce stade-là, je suis sûre que Didier a cliqué) et pas de nichons, c'est pas bien (en fait c'est pas bien même si t'as déjà des nichons à 14 ans). Mais ils font quoi, ses parents ???

2."le blog d'une pute pr certain le blog d'une amiih pr dotr le blog d'une emo* encor pr dotr persone c un blog koi !!^^" n'est pas exactement le meilleur moyen de te promouvoir, mon enfant... Enfin tu me diras, tout dépend de ce que tu recherches...

3. Franchement, allez sur la troisième page, bizarrement, c'est là que se trouvent les dernières notes en dates, et c'est édifiant...

AIDEZ A SAUVER CETTE JEUNE PETASSE DE 14 ANS !! ADHEREZ AU FDP (Front de Libération des Pouffes) !!!

* Pour la définition d'emo, allez voir sur Wikipedia, qui renvoie d'ailleurs en lien sur ce site qui vous explique très clairement comment s'habiller emo.

mercredi, 21 novembre 2007

227 - Une fois n'est pas coutume...

Mots clefs recherchés dans les moteurs

 

Mots-clefs

 

Pourcentage

 

schtroumpfette

 

18.07%

 

bienvenue chez la schtroumpfette

 

7.23%

 

aphrodite de cnide

 

4.82%

 

peinture helen-

 

3.61%

 

didier goux

 

2.41%

 

la schtroumpfette

 

2.41%

 

le monde schtroumpfette

 

2.41%

 

pizzaono

 

2.41%

 

schtroum-

 

2.41%

 

...la schtroumpfette...

 

1.20%

 

aethopia éthiopie

 

1.20%

 

aladdin - nuits d'arabie

 

1.20%

 

allez dégage

 

1.20%

 

allons enfant de la patri

 

1.20%

 

bienvenu chez clhoé

 

1.20%

 

bienvenue chez do

 

1.20%

 

bienvenue chez la schtroumpfette hautetfort

 

1.20%

 

bienvenue chez la schtroupfette

 

1.20%

 

catherine l'irremplacable

 

1.20%

 

chez tina

 

1.20%

 

On notera :
1. Que je suis encore plus belle que ce que je pensais (cf. Aphrodite de Cnide) ; en revanche je ne vois vraiment pas pourquoi une telle recherche renvoie chez moi...
2. Que mes peintures sont célèbres, même si ce ne sont pas exactement les miennes qu'on recherche...
3. Qu'on tombe plus facilement chez moi en cherchant Didier que sa douce épouse (doit-on en conclure que les gens qui cherchent vraiment Irrempe ont plus de chance d'arriver chez elle que ceux qui cherchent Didier n'en ont d'arriver chez lui ??).
4. L'Ethiopie, c'est pourquoi déjà ? Mais j'aime beaucoup l'idée, d'ailleurs, un jour j'irai habiter là-bas (mais pas trop longtemps, hein, il y fait trop chaud). *
5. Que je fais bien de mettre des paroles de chansons dans mes notes (la Marseillaire, Dégage) ou d'avoir répondu au questionnaire que Guillaume m'avait envoyé (Aladin, Nuits d'Arabie).
6. Qu'il y a des gens qui me cherchent, mais qui ne savent pas trop écrire mon prénom (mais qui me trouvent quand même).
7. Que mon blog est célèbre (y'a carrément des gens qui cherchent mon blog : "bienvenue chez la schtroumpfette", voire certains qui savent qu'il est sur Haut et Fort !!).
8. Qu'il y a pas mal de gens qui ne savent pas épeler "schtroumpf" (alors "schtroumpfette", je vous en parle pas).
9. C'est qui cette Tina ???
10. Je suis une critique culinaire désormais renommée (pizzaono).
* Après relecture, je me souviens pour l'Ethiopie : ça doit être à cause de ma traduction foireuse des Crudities de Coryate.

13:35 Publié dans Blablabla | Lien permanent | Commentaires (4)

mardi, 20 novembre 2007

226 - Chose très intéressante :

Ici on parle de produce children (dans le cadre des cours d'histoire, et surtout s'agissant des rois et particulièrement des reines...).

Là il est question de Louis VII, avec ses trois femmes, qui avait du mal to produce sons.

Mais je l'ai eue aussi à propos d'Henry VIII, dont toutes les femmes s'avéraient malheureusement unable to produce a son.

225 - Faut quand même que je vous raconte la piscine...

Non parce que ça vaut le détour, franchement...

Donc déjà, on est arrivé à l'arrêt de bus : il pleuvait (accessoirement il a plu toute la journée, en fait, comme ça arrive souvent, et même à chaque fois qu'il pleut). Il a fallu attendre le minibus. Sous mon petit parapluie que j'ai généreusement laissé squatter par tout le monde. Et, chose bizarre, il pleuvait tellement que même Sébastien et Federico l'ont squatté, mon parapluie alors que (fait intéressant), il est rose, mon parapluie (et qu'en général les gens ne se presse pas en-dessous).

Ensuite on a été emmenés à la piscine par un chauffardeur qui conduisait quand même très vite alors qu'il faisait nuit et qu'il pleuvait à torrents.

Au moment où je vous parle, le monsieur qui me sert de prof de médiévale ose traiter la carte de la France capétienne de patchwork (ranafoute que ça soit vrai : d'où les Anglais se permettent de traiter la France de patchwork ?? Ils ont vu la carte de leur "pays" aujourd'hui ??). Bref.

Arrivés à la piscine, on m'a appris (bon OK, je le savais déjà, mais j'espérais encore pouvoir y échapper) qu'il fallait que je porte un bonnet de bain. Non vous ne rêvez pas. MOI, avec un bonnet de bain. Alors je l'ai joué grande scène du deux : déjà j'étais la seule à porter un maillot deux pièces (très chou, au demeurant, celui que j'ai acheté chez Gap à Londres au mois d'août). En plus, j'avais toujours les ongles (des pieds ET des mains, sinon c'est pas drôle) peints en rouge foncé (évidemment, merci le chlore, j'ai tout viré ce matin). J'étais absolument adorable avec ce bonnet de bain doré que m'a prêté le vilaine qui est responsable des filles.

Accessoirement, il me paraît très important de porter à votre connaissance le fait que, sans mêe avoir réellement enquêté, j'ai découvert où allait l'argent des cotisations : le président de la swimming society se fait masser pendant les séances assis su le rebord de la piscine par une jeune fille (qui doit être sa secrétais ou assimilée, d'ailleurs il me semble que c'est la même que celle qui m'a prêté le bonnet de bain). Ne me remerciez pas, c'est mon bon plaisir de vous informer.

A la sortie, on a dû attendre le minibus dix bonnes minutes sous la pluie, les cheveux mouillés et les pieds gelés, résultat : 39° ce matin et la gorge toute gonflée (ça sent l'angine, je vous dis que ça). Et faut quand même aller en cours (et on m'annonce que je dois lire la page 248 du Barber, mais je ne sais pas bien à quoi ça correspond).

224 - Malaaaaade...

Je l'avais dit que c'était une mauvaise idée, la piscine... Maintenant je suis malade, pour changer, pays d'fous, où on nous fait attendre les cheveux mouillés sous l'eau qui tombe du ciel, avec les pieds froids (comme m'a toujours dit ma mère, on attrape froid par la tête et par les pieds !). Bref. En plus faut aller en cours, je vais encore complètement planer, je le sens...

lundi, 19 novembre 2007

223 - De retour de Londres à l'instant...

J'AI LE STRACHAN !!!! Et je file à la piscine !

dimanche, 18 novembre 2007

222 - Ah là là, mes enfants...

Eh bien le moins qu'on puisse dire, c'est que tous les gens qui étaient au medicine hier soir sont repartis avec l'idée que les Français sont :

1. Les premiers et les derniers sur la piste de danse ;
2. Les premiers à y faire des conneries (comme exploser tous les ballons, et hurler les paroles des chansons qu'ils connaissent pas, ou encore tout envoyer valdinguer) ;
3. Toujours au milieu de la piste même quand la moitié du bar s'est enfin décidée à les rejoindre ;
4. Les plus fun, les plus hype, les plus délirants et surtout :
5. Les plus CHALEUREUX !!

Oui oui. Chaleureux. D'ailleurs c'est pas compliqué, tout le monde a halluciné comme on est très très friendly, entre nous uniquement, bien sûr, s'agirait pas d'aller se compromettre avec des gens qu'on ne connaît pas, à part quelques V.I.P. soigneusement choisis que nous acceptons près de nous. Oui, on s'la pète, et alors ? On est les meilleurs, personne ne bouge mieux que nous (surtout pas mieux que LG). Heureusement, j'ai presque envie de dire, qu'on s'la pète.

En ce qui me concerne, F. (italien) m'a dit que j'étais "mean" de pas l'avoir rappelé, pourquoi je l'ai pas rappelé, je le sais pourtant, qu'il est fou de moi et j'ai son numéro... Ben oui, mais non. J. (qui est Lyonnais, mais gay) m'a demandé 12 fois tout au long de la soirée pourquoi je ne voulais pas de lui (ben je m'demande, tiens...). Un Brésilien répondant au nom de Bruno (et qui, après facebookage, s'avère avoir tois jours de plus que moi !! enfin quelqu'un de mon âge !!) est venu près (un peu trop) de moi pendant je ne sais plus quelle chanson très élévatrice (du genre ah si je me rappelle : c'est "What you waitin for", de Gwen Stefani, non ? Daf nous dira) et a essayé de m'embrasser dans le cou plusieurs fois, mais bon je me suis pas laissée faire, hein. Et en repartant, Martin et Lukas (surtout Martin), respectivement nés en 1986 et 1988 (no comment, de toute façon ici tout le monde me donne spontanément 21 ans, alors...) (et Allemands) m'ont demandé pourquoi je rentrais maintenant. "Parce que j'ai une demi-heure de marche et des talons de 10 cm", que je leur ai répondu. En fait, arrivée à Founders, j'ai ordered un taxi, of course (j'allais pas rentrer à pied à 2h30 toute seule, c'est pas parce que j'habite à la campagne que c'est plus prudent qu'ailleurs).

Une très très agréable soirée, donc, dommage que Noémie et Justin (son cher et tendre, pas notre Justin le Chinois) ne soient pas venus, comme a dit LG, on aurait fait des sandwiches avec eux aussi.

samedi, 17 novembre 2007

221 - Oui oui...

Une semaine bien chargée, voyez-vous...

Donc je suis rentrée lundi soir. A pied. Après le train, j'entends. J'ai appelé la compagnie de taxi et une dame fort aimable par ailleurs m'a clairement informée qu'il n'y avait plus de voiture disponible. Là-dessus mon téléphone meurt à moitié dans mes mains (enfin la batterie seulement, hein...). J'ai donc terminé le trajet à pieds (et bizarrement, au lieu des 15 minutes habituelles, j'en ai mis 25, allez savoir pourquoi...). Mais arrivée à la maison, Renata, ma douce, ma chère Renata, m'a accueillie les bras grands ouverts, le sourire immense et en me disant (avant même bonjour) : "i missed you !!!" Eh oui, moi aussi I missed you, et même que next time tu viens avec moi. Donc très probablement j'emmène moja droga Renata en France pour Noyiel. j'ai déballé mes valises, Renata s'est précipitée sur les trois robes que j'avais ammenées avec moi, elle a halluciné devant la quantité de thé que j'ai été fichue de mettre dans mes valises (et pareil pour le fromage) : "But when you told me "I'm gonna bring my tea back", I was absolutely not thinking about such an amount of teaboxes !!" Ben oui, je sais, y'a que moi pour rammener 20 boîtes de thé en Angleterre...

Le mardi j'ai eu cours. Ah c'était pas mal... J'ai récupéré mon essay d'histoire médiévale (presque 1400 mots que j'avais écrits de mémoire d'après mes lectures des années précédentes) : 35% et surtout "Essay needs to be rewritten". Comment ça, rewritten ??? Ben oui, si on a moins de 40%, on fail. ça, je le savais. En revanche, ce que je ne savais pas, c'est que si on échoue, on recommence. Ben tu m'étonnes qu'ils l'ont tous leur diplôme, ici... Du coup, je me retrouve avec un essay (que j'avais baclé volontairement pour gagner du temps) à réécrire, quand les deux autres sont à rendre pour la semaine du 3 décembre... Beau calcul, ma Chloé, tu t'es surmenée, là, dis-moi ?? Bref.

En cours d'espagnol, j'ai récupéré mon portfolio et j'ai eu very good presque partout (un excellent et un good). Alors j'étais contente. Mais ça m'a pas empêchée de céder complètement à la crise de nerfs à cause de la co**asse rousse so-called teacher d'histoire médiévale, qui n'a pas voulu remonter ma note à 40% (ben évidemment, que j'ai essayé de négocier !!) sous prétexte que l'essay était trop court et que je n'avais pas fait de footnotes. J'ai bien essayé de lui expliquer que les livres ce sont des références qui sont à Tours et que pour les footnotes, elle pouvait se t... brosser, ben non, cette frustrée de base m'a regardée avec son sourire de frustrée débile, et m'a dit "I don't think it's gonna be possible". Très bien, très bien...

En revanche à l'essay d'histoire britannique (l'essay était sur Henry VII), j'ai eu 62%, very promising, d'après Pauline Croft, qui est la plus charmante personne anglaise que je connaisse. Bon début de journée, que j'ai passée ensuite aux fourneaux, pour bake deux tartes (une au chocolat et une aux fruits rouges) que bien sûr je vais vous les mettre les photos pour vous faire bien saliver. Louis-Guillaume et Noémie ont adoré (le soir même) les fromage, et les deux pré-cités et les voisins du 31 ont été "very impressed" par mes talents pâtissiers. Et bien sûr que non, je ne donne pas les recettes, puisqu'il s'agit de secrets de famille, que nous tenons bien gardés. N'avez qu'à avoir un grand-père/grand-oncle chef pâtissier, ça vous apprendra... (Oui, parce que bon, derrière ce que vous voyez là, il y a des années d'expérience, hein, et ce que je fais le mieux du monde, ce sont les tartes aux quetsches, que les miennes c'est les meilleures du monde, voilà).

703a483de9891ab9f980ef075b9323e4.jpg935e4541f727d110a33e30f50b40c774.jpg

Jeudi, j'ai passé la journée à Oxford, avec Emma, une des voisines du 35, et je vous le dis comme ça : j'ai passé une excellente journée. C'est definitely plus agréable de passer le trajet (1h20 de train, tout de même) à deux que tout seul. La ville est magnifique, on se croirait au paradis sur terre, et d'ailleurs, j'ai trouvé ma future maison, je visualise même déjà tout l'intérieur. 

27af1d18e9224477bc6113d8264421d8.jpgd661542cb7294be28ed35fdbc0d039a1.jpg

(A gauche : une vue d'Oxford, à droite, ma maison : La Radcliffe Camera. Il paraît qu'ils y organisent les cérémonies de remises des diplômes, ça ne me dérange, pas, au contraire, on trouvera bien une façon de s'arranger, je peux passer une semaine en France à ce moment-là...)

Hier vendredi, je suis allée en cours bien gentiment, c'était aussi intéressant qu'à l'accoutumée, et je ne sais pas pourquoi je me suis dit, à 10h, je vais rentrer prendre le petit-déjeuner que je n'ai pas eu le temps de prendre ce matin, puisque mon cours d'espagnol n'est qu'à midi (habituellement je me colle sur un des ordis de la fac, mais là, voyez-vous, j'avais faim). Eh bien figurez-vous qu'en arrivant à la maison, j'ai appris en consultant mes mails que le beau Gerardo était unwell et que donc on n'avait pas cours !!! Une journée de ruinée, mais bon...

Et hier soir, c'était 90's party, chez les voisins du 35, qui n'était pas si 90's que ça, mais on a bien rigolé quand même. Et même que sur la fin, Alex (qui est en musico) s'est retrouvé à jouer, rien que pour moi, Rachmaninov (un de mes préférés), Debussy et Chopin. Avec les Spice Girls en même temps qui hurlaient des enceintes de l'ordi, mais je m'en foutais, j'étais accroupie devant le piano et Alex, et même que c'était trop bien. J'ai of course arbitrairement décidé que je reviendrai quand il serait sobre (oui, on était tous "not drunk, but chemically inconvenienced", comme dit l'aimant que j'ai acheté à Oxford, vers 3h du mat') et qu'il jouerait pour moi. Me demandez pas comment (non, vraiment, me demandez pas, please), mais il arrivait à tout enchaîner comme un virtuose qu'il est et qu'il faut être quand on arrive à faire ça un peu bourré. Bref. Il m'a dit "Yes, you will come back, and I will play while you will be reading, lying on my bed". Alors là, ça appelle deux réfléxions : la première, c'est que ce garçon, qui me connaît à peine, m'a tout à fait cernée. La deuxième, c'est que pour comprendre aussi bien les filles, il faut être gay. La troisième (oui, en fait il y en avait trois), c'est qu'il ne faut surtout pas y voir d'invitation indécente que mon père réprouverait : Alex est très gay.

PS : non je ne dis rien de mon week-end en France, parce que c'est pour moi toute seule, il vous suffira de savoir que c'était formidablement ressourçant... ouais. Pour le reste je vais de ce pas répondre à vos commentaires... (au passage, je note que vous vous fichez totalement que j'écrive ou pas, vous m'avez complètement transformé ce blog en salon de thé, mais c'est pas grave, ça veut dire que c'est accueillant, et j'aime assez l'idée...)

mardi, 13 novembre 2007

220 - Comment dire...

Du reblochon, du comté, du munster, des rocamadours, du Sainte-Maure, de la tomme de Savoie, du Caprice des dieux, du Vieux pané. Quatre gros paquets de gruyère rapé, du beurre au gros sel, du gros sel de Guérande, de la sauce Béarnaise. Du vin rouge, du vin blanc. Renata. Des tartes (une au chocolat, une aux fruits rouges) et des meringues en préparation.

J'ai vu presque tous mes amis. J'ai les meilleurs amis du monde et je les aime.

Et surtout, surtout... une bonne partie de ma famille, et ça, c'est du ressourçage. Mon petit frère qui vient me réveiller samedi matin en se cachant dans mes couvertures, sauter sur le lit de ma soeur pour la réveiller. Quand ce n'est aps le soir et que je ne suis pas en ville pour m'éclater, aller sur le marché et faire des courses avec ma mère et ma soeur.

Parler français, sentir que les gens veulent me voir, que je leur ai manqué, et leur dire qu'ils m'ont tellement manqué, eux aussi...

Et revenir à la maison complètement requinquée, prête à passer à nouveau un mois chez ces fous d'Anglais.

(Merci pour tous vos messages, et comme je rentrais hier, et que la grève n'a commencé que ce soir à 20h, j'étais tranquille...)

vendredi, 09 novembre 2007

219 - I'm comin home ... !

Oui, je rentre pour le week-end à Tours, donc probablement rien d'ici mardi (je rentrerai à Egham lundi soir, vous pensez bien que ma liste des priorités ne commencera pas par "écrire une note sur mon blog"). Je vous souhaite un bon week-end, et si vous ne savez vraiment pas quoi faire, eh bien allez lire le blog de Charly le prof (dont plusieurs liens sont dans la note juste en dessous...).

09:10 Publié dans Blablabla | Lien permanent | Commentaires (18)

jeudi, 08 novembre 2007

218 - Bon, finalement...

Ma perfide voisine m'a lâchée, soit-disant qu'elle est malade (ouais c'est ça et moi hier c'est pas toi que j'ai entendu se marrer dans la chambre de Teresa - qui, rappelons-le, c'est essentiel, est située exactement de l'autre côté du mur de ma chambre -  ? Ah si ? Ah tiens, tu retrouves ta vois normale, là, hein ??) Ben figure-toi ma cocotte, que je vais p't'êt' bien y aller toute seule sans toi !!! Enfin je dis ça, mais ça m'a démoralisée d'un coup, allez savoir pourquoi, alors j'ai navigué et je suis tombée sur ça. Et croyez-moi le reste du blog vaut le détour, surtout l'aventure des essuie-glaces, c'est que j'ai pas encore tout lu. Daphné, tu devrais adorer l'histoire de Kevin.

Edit (de plus tard) : Je viens de lire la plus drôle jusque là, je crois, à en juger par l'état de mon mascara (non, j'déco**e, j'mets pas d'mascara, mais si c'était le cas, ben on pourrait croire que finalement chuis toute noire). Daphné : lis ça ABSOLUMENT !! (Les autres je vous conseille de le faire aussi, mais bon vous, vous zêtes pas ma soeur, j'peux pas vous forcer.)

217 - Je vais à Oxford

Bonjour, bonjour !

Ce matin, j'ai rendez-vous à 9h (ne faites pas les andouilles à me dire que je suis en retard, souvenez-vous du décalage...) avec ma voisine Emma, anglaise, et de surcroît née à Oxford (où elle a passé ses quatorze premières années) pour aller... à Oxford, tiens !!

J'espère ainsi pouvoir trouver mon bonheur (comprendre The Life and Adventures of Thomas Coryat de Michael Strachan, perdu à la bibliothèque de la Royal Holloway, et également à la Senate House Library), mais aussi quelques sources intéressantes, qui me permettent de toucher enfin du concret et de me lancer pour de bon.

Ensuite, petite visite avec Emma de la très jolie ville qu'est Oxford (c'est du moins ce qu'on dit).

P.S. : à mon retour, j'entends bien que monsieur Chieuvrou soit venu nous expliquer ce qu'il y a de si extraordinaire dans le fait que je parle de Toshinori UETANI (pour ce que j'en parle, j'ai plutôt juste copié/collé son nom) dans ma précédente note.

mercredi, 07 novembre 2007

216 - Je viens de recevoir ça...

Madame, Monsieur,
Je vous prie de trouver ci-joint, en fichier attaché, l'information
concernant la conférence de M. Stephen Rawles, de l'université de Glasgow.
"Il faut arriver aux livres" Réflexions méthodologiques de bibliographie
matérielle.
Pour M. Toshinori UETANI

Marie-Christine JOSSEC
Centre d'Etudes Supérieures de la Renaissance
Secrétariat U.M.R.
Scolarité Master 2 professionnalisant

D'abord, moi, c'est mademoiselle. Ensuite, cete conférence, elle a l'air chian*e à mourir, franchement, qui a eu l'idée moisie de faire venir un anglais pour parler pendant une heure de comment faire une biblio, je vous l'demande (et alors surtout, M. Toshinori UETANI, qu'est-ce qu'il en a, de la chance, j'aimerais pas trop être à sa place...) ??

Enfin, Je suis en "Master 1 Recherche", donc rien à voir avec la choucroute, mais merci quand même...

mardi, 06 novembre 2007

215 - Je l'avais prédit, mais on n'a pas voulu m'écouter...

J'apprends, à l'instant, sur le blog de Guillaume, que la fac des Tanneurs est (encore) bloquée ???!!! Bon, en même temps ça ne fait qu'entériner MA loi des séries, selon laquelle on a droit à une grève étudiante tous les deux ans. Ce qui fait que pour moi (bien que je ne vive pas celle-ci en direct), c'est déjà la troisième. Pas mal, non ? C'est à propos de la loi sur l'université, encore ? Il faut que je me renseigne, quand même... Enfin, on sait ce que j'en pense, et puis c'est tout (qui aura le gueuloir à la prochaine A.G. ?? Un certain A.S., peut-être ? à moins qu'il ne nous ait enfin fait la grâce de déserter...).

lundi, 05 novembre 2007

214 - Parce que ça fait trois jours...

Mais j'ai toujours rien à dire, en fait...

15:36 Publié dans Blablabla | Lien permanent | Commentaires (4)

vendredi, 02 novembre 2007

213 - Un test tres interessant...

Trouve sur MSN Femmes (quitte a faire dans le pourri, hein...) : Quelle seductrice etes-vous ?

Reponse :

“Comme la marquise de Merteuil des Liaisons Dangereuses vous êtes une manipulatrice. Pour vous, l’amour et la relation de couple sont souvent des rapports de force. Plus que d’être quittée, c’est l’idée d’être trompée qui vous inquiète le plus, et vous soupesez sans cesse le moindre mot, le moindre geste de votre partenaire pour ne jamais être prise au dépourvu. Vous êtes une vraie séductrice au sens ou vous maîtrisez tous les jeux de l’amour, et une fois votre confiance gagnée, l’heureux élu pourra tout vous demander, a condition de ne jamais décevoir.”

Boum, badaboum...

Mais bientot je vais vous parler de tous les supers livres que je lis...

212 - L'internet mondial pleure aujourd'hui...

Parce que le blog de Didier Goux n'est plus. Et il ne nous restera meme pas un article de wikipedia pour nous consoler...

Sinon sort aujourd'hui Elisabeth dans les cinemas anglais. Alors pour info, j'ai demande a mon professeur de British History, Pauline Croft, et elle m'a dit qu'elle etait persuadee que ce serait de la fiction, mais neanmoins un excellent divertissement, donc allez-y and enjoy, qu'elle m'a dit. Ce que je vais faire et je ne manquerai pas de rendre compte.

P.S. : maintenant que j'y pense, destroy son blog le jour de la Toussaint pour que les gens s'en rendent compte le Jour des Morts... c'est quand meme d'un goux assez discutable...

jeudi, 01 novembre 2007

211 - Parce que...

... Guillaume me l'a demandé :

Voici les règles d’un « jeu musical » glané sur la Toile (et plus précisément sur le blog Travaux en cours) :

1. Allumez votre baladeur avec toute votre sélection et lancez la lecture aléatoire. (Pour ma part, je n’ai pas de baladeur, donc iTunes pouvait convenir, même si je n’ai pas stocké grand-chose dessus et si ça limite  du coup la « représentativité » du jeu.)

2. Appuyez sur « suivant » pour chaque question.

3. Utilisez le titre de la chanson comme réponse même si ça ne veut rien dire. Pas de tricherie !

4. Commentez la réponse en faisant le lien avec la question.

5. Filez le boulet à 4 personnes.

1. Comment vous sentez-vous aujourd'hui ?

Burning love (Elvis Presley)… Ah bé ! euh… En même temps j’ai quatre albums de ce cher Elvis, donc pas étonnant que la première tombe sur lui, hein... Cela dit, j’aimerais bien, oui, mais je vois pas quand alors… Comment ça, c’est pas une explication ? Ah mais il va falloir vous y faire, hein… Ou alors « burning love » parce que de toute façon celui que j’aime n’est pas là/ne veut plus de moi/mais ne veut pas me perdre alors je le burn et je love ailleurs ?

2. Irez-vous loin dans la vie?

Sexual healing (Ben Harper). Bon eh bien je pense que oui…

(C’est quand même assez énorme, la lecture aléatoire, je trouve…)

3. Comment vos amis vous voient-ils ?

Nuits d’Arabie (dans Aladin). (Oui, le dessin animé.) (Oui, j’ai toutes les chansons des Walt Disney.) (Oui je kiffe.) Ben « c’est bizarre, ça, mais eh ! c’est chez moi ! » quand le vent vient de l’est, le soleil est à l’ouest et s’endort dans les sables d’or. C’est l’instant envoûtant, volant tapis volant, vers la magie des Nuits d’Orient. Oh nuits d’Arabie, Mille et Une folies, Insomnie d’amour, plus chaude à minuit qu’au soleil en plein jour… Oh Nuits d’Arabie, au parfum de velours, pour le fou qui se perd, au cœur du désert… » Rien à ajouter.

4. Allez-vous vous marier ?

Quel beau jour vraiment (Robin des Bois). Ça veut sûrement dire oui, non ?

5. Quelle est la chanson emblème de votre meilleur ami ?

Please bleed (Ben Harper). “…turn out the lights, and let me stare into your soul…” et “Never said thank you, never said please, never gave reason to believe, so as it stands, I remain on my knees. Good lovers make great enemies…”

6. C'est quoi, l'histoire de votre vie ?

Living in chaos (The Offspring). Non c’est pas vrai, ça s’arrange, là, quand même… C’est drôle, par contre, comme dirait Pénélope, je me souviens encore des paroles, alors que mes cours d’allemand (mais dans mon cas on peut aussi ajouter les maths, la physique, la géo…) de la même époque, pas du tout !

7. C'était comment, le lycée ?

Everlasting love (U2). Bon là c’est du délire, OK j’ai eu de bons moments, mais faudrait voir à pas exagérer/déconner/raconter n’importe quoi ! Moi j’aurais plutôt choisi Mieux vaut en rire que de s’en foutre (Didier Super), après, hein…

8. Comment pouvez-vous avancer dans la vie ?

Gangster’s Paradize (Coolio). Bien bien bien. De toute façon la chanson elle voulait déjà rien dire, alors… En même temps, le monde tourne comme ça, paraît-il…

9. Quelle est la meilleure chose à propos de vos amis ?

Swallow me (Leah Andreone). Je préfèrerais qu’ils fassent pas ça, si vous voulez vraiment mon avis…

10. Quoi de prévu ce week-end ?

Steal my kisses (Ben Harper). Eh bien il s’avère que ce week-end, peut-être bien qu’avec Renata on va faire la fête à Londres avec nos « crazy neighbours », alors… si ça se trouve c’est tout simplement un bon présage !

11. Pour décrire vos grands-parents ?

Asi fue (Juan Gabriel). Ça doit être à cause de la petite musique derrière, on dirait qu’elle a été écrite pour des gens très amoureux, cette chanson…

12. Comment va votre vie ?

Te recuerdo dulcemente (Juan Gabriel). Sur 10,3 Go de musique sur mon DDext, il y en a 1,26 rien que de Juan Gabriel. Ceci explique probablement cela (mais n’allez pas croire que je sois fan, hein, c’est juste qu’un jour j’ai voulu télécharger une chanson, et puis comme je savais pas dans quel album elle était, ben j’ai tout pris. Voilà). Cela dit, dulcemente est assez adapté en ce moment, ça va doucement, et bien, merci.

13. Quelle chanson jouera-t-on à votre enterrement ?

The ring goes south (soundtrack du Seigneur des Anneaux, pour les incultes). Ou pas, hein. Déjà que c’est supposé être un enterrement… Ah ! quoi que… La deuxième est assez plutôt pas mal, finalement…

14. Comment le monde vous voit-il ?

Picture of Jesus (Ben Harper). Alors là, pour le coup, je suis pas bien sûre, hein. OK j’ai bien un petit côté prophète, je cherche à propagationner un message d’amour et de paix, mais pour le reste (patience, martyrisme, etc.) c’est pas gagné. Enfin après tout c’est comment LES AUTRES me voient, si ça se trouve c’est vrai hein.

15. Aurez-vous une vie heureuse ?

Let’s fall in love (Diana Krall). A priori, toute personne normalement constituée en conclurait que c’est oui. Mais comme je ne suis pas exactement normalement constituée, j’ai envie de vous dire que « let’s fall in love » c’est pas à moi qu’il faut le dire pour que je sois heureuse, moi c’est déjà fait, on s’est occupé de moi, si on pouvait passer au client suivant (celui que je vous montre du doigt, merci). Et tout ira bien.

16. Qu'est-ce que vos amis pensent vraiment de vous ?

L’apologie (Matmatah). Je suis aimée, adulée, je suis une star. (A condition bien sûr de ne prendre en compte que le titre, hein, parce que sinon c’est vrai que ça parle du pétard, et là, fatalement, c’est pas moi.)

17. Est-ce que les gens vous désirent secrètement ?

Love me or leave me (Nina Simone). On ne saurait être plus clair !

18. Comment peut-on me rendre heureux ?

Le thème de la Mano Negra. Ah oui, y’a ça, aussi… (i.e. fiesta, musique à fond, on s’éclate et on oublie tout grâce à la musique et à la danse).

19. Qu'est-ce que vous devriez faire de votre vie ?

(et de ce test je vous dis pas) (ß Je laisse le com’ de Guillaume)

Hier encore (Charles Aznavour). « Hier encore j’avais vingt ans »… Deux jours après mon anniversaire, ça va pas m’arranger mon complexe de vieillesse… Donc ça veut probablement dire que je ne dois pas faire comme le monsieur dans la chanson, non ? Allez, les enfants, on s’bouge avant d’dev’nir vieux comme lui !

20. Aurez-vous des enfants un jour ?

Déchirer ma mémoire (La Rue Kétanou). Ça parle de lendemain de fête, et je suis pas sûre que ça ait un rapport, hein, en plus c’est un poil glauque, alors bon…

21. Sur quelle chanson feriez-vous un strip tease ?

I say a little prayer (la version de My best friend’s wedding). Ben c’est pas gagné d’avance, alors, hein, y’en a qui risquent de s’endormir (rapport au rythme).

22. Si un homme dans une camionnette vous offrait un bonbon, que feriez-vous ?

Ya me voy (Juan Gabriel). Alors ça doit vouloir dire quelque chose comme « ça me va », non ? Pas très raisonnable, ça… (A part ça, Juanito commence à me gaver un poil…)

23. Qu'est-ce que votre mère pense de vous ?

Little Girl Blue (Nina Simone). Pas mal, hein… Donc attention, interprétation ! : ma mère me voit encore comme sa petite fille, celle que j’étais étant jeune, donc, elle m’aime toujours autant et effectivement le bleu me va toujours aussi bien, puisque j’ai les yeux bleus, n’est-ce pas (et absolument magnifiques, est-il vraiment nécessaire de le préciser ?)…

P.S. : j’ai aussi la version de Janis Joplin.

24. Quel est votre plus sombre secret ?

La misère d’en face (Tryo). Euh… là va falloir m’aider. Parce que, que je sache, j’ai torturé aucun Africain depuis que je suis sur cette terre, et en plus j’essaie de privilégier les produits du commerce équitable (qui concerne surtout les Sud-Américains, ou c’est moi, d’ailleurs ??), et tout et tout. En plus c’est moi quand même moi la plus écolo et la plus tolérante et tout de la famille, autrement dit je suis une sainte. A vrai dire j’aurais bien déplacé cette chanson pour en faire la réponse à la question suivante… (et j’aurais dit L* P**).

25. Quelle est la chanson emblème de votre ennemi mortel ?

Tout in haut de ch’terril (Renaud). A part à dire que j’aime pas les communistes… Mais faudrait pas que Samy passe par là, ça l’vexerait, alors qu’en plus celle là elle me plaît, d’ailleurs, si tu pouvais l’apprendre et me la performer (càd jouer et chanter) la prochaine qu’il te prend l’envie de me chanter la sérénade…

26. Quelle est votre personnalité ?

Je m’en vais (après Miossec) (Cali). Ça vaudrait le coup que je vous mette les paroles, tenez… « J’adore vivre, depuis ce matin, au creux de cette nuit vaincue, j’ai vu, j’ai su que c’était foutu ! J’adore vivre, depuis que je sais qui je suis, que je te quitte, que c’est fini, ouais je m’en vais ! » et puis aussi : « je selle ma monture, je repars à l’aventure… » et surtout : « je te dis au revoir, c’était bien. Tu étais presque belle, j’étais pas loin d’être fidèle, notre histoire devait être un conte de fées… »

Nota : est-ce que quelqu’un serait en mesure de m’expliquer pourquoi « après Miossec » ? Il avait déjà dit ça aussi Miossec, ou bien ?

27. Quelle chanson jouera t'on à votre mariage?

Macusa (Compay Secundo, album de duos). J’aime beaucoup la musique, alors pourquoi pas… (Mais la vraie réponse ça aurait dû être « Pump and circonstance » de Sir Edward Elgar.)

28. Que pensez-vous de ce test ?

Honni soit (Tété). Bien dit.

29. Quel temps fait-il dehors ?

Mexico (Elvis) (mais bon faut savoir que j’ai aussi celle de Luis Mariano, hein… ça aurait pu). Vous allez rire, mais aujourd’hui il fait trop beau, soleil et même calor calor, alors vraiment, ce test, j’ai choisi le bon moment pour le faire…

Et je passe le "boulet" à Didier (encore), Malaussène (qui peut répondre dans les commentaires), Juan Asensio et Caroline (que je ne connais pas mais je sens que si elle le fait les réponses vont être amusantes).

210 - Spéciale dédicace à Didier

Cliquez ici.

10:54 Publié dans ZCorbeille | Lien permanent | Commentaires (0)