Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 23 février 2008

265 - On fait dans l'spécial...

Essay rendu, récupéré dans la foulée (63%, pas mal du tout !), l'autre récupéré vendredi matin (après avoir fait la fête chez les voisins) : 55%, je pensais avoir fait un peu moins bien que ça, donc je suis contente (de toute façon, l'important c'est de passer, et "pass" c'est 40%, donc...).

Fin de semaine particulière. J'ai vu (enfin !) Eternal sunshine of the spotless mind, c'était trop bien, mais triste aussi, alors après j'avais un peu le cafard, mais bon y'avait Leila, et avec Leila on a bien rigolé ces trois derniers jours !

Et puis quelqu'un m'a dit ("que tu m'aimais encore" - nan j'déconne) qu'il aurait aimé m'embrasser hier à un certain moment et quand j'ai vu ça (ce matin) ma mélancolie m'a définitivement quittée. Oui, parce qu'hier j'étais mélancolique (et Leila aussi, alors on est restée mélancolique à deux pour pas embêter les autres). Mes cours de la semaine se sont plutôt bien passés, normal, quoi... Le mardi ne compte pas vraiment, et tout le reste est réparti entre le jeudi et le vendredi (ça va, mes semaines elles sont pas trop dures, quand même...).

Là j'écoute Ella, le CD que Jérémy a offert à Leila pour son anniversaire et qu'elle a oublié ici hier. Hier j'ai dormi au château (parce que je me suis endormie de fatigue dans la chambre des filles vers onze heures). Aujourd'hui c'était-c'est ménage, rangement, cinéma (moment-détente) et ce soir France-Angleterre. C'est parti pour le Grand Chelem, ce coup-ci on va s'les faire, les Rosbifs, y'a pas d'raison, et j'espère bien qu'on va gagner un matche, quand même, pendant que chuis là... (sinon c'est vraiment pas drôle).

Renata (cette connasse) fait de pire en pire. Après paiement de la facture d'électricité (£34,68 par personne - donc tout le monde a mis £35, moi £34 parce qu'au moment où on me les a demandées, j'avais pas le compte exact sur moi et que bon, à 68p près... en plus c'est moi qui suis allée la payer à pieds la facture, alors qu'il y en a deux qui ont des voitures, ici, et qu'ils ont tous des comptes anglais avec des cartes bancaires qui passent en paiement internet - en gros je suis celle pour qui c'est le plus chiant de payer les factures), elle m'a écrit un mot me disant que j'étais une lâche ne communiquant plus que par lettre (alors que c'est elle qui ne me répondait pas quand je lui disais bonjour, et qui ne répondait pas non plus à mes textos, bref...) et qu'il n'y avait pas de raison que je paie ne serait-ce qu'un centime de moins que les autres et blablabla... et là-dessus elle me pique mon papier toilette, cette pouffe !!!! j'avais laissé mon papier toilette dans la salle de bain, et quand je me suis rendu compte qu'elle s'en servait, je l'ai finalement mis dans ma chambre (avant on partageait, mais vu qu'on partage plus, y'a pas d'raison, elle se paie son propre papier, hein...), sauf qu'à un moment j'ai oublié de redescendre mon rouleau, et en remontant une heure plus tard, je l'ai retrouvé quasi vide - cette grosse pétasse s'était fait sa ptite réserve...

Evidemment, maintenant que je dis ça, ça paraît débile - et ça l'est. Mais c'est pas moi qui ai décidé que ça devait se passer comme ça.

Là-dessus, hier soir, pendant qu'on regardait un film avec Leila ("Secrets de famille", en français, avec Rowan Atkinson, Kristin Scott Thomas et Maggie Smith, c'est génialissime, je vous le conseille vivement), y'a Justin qu'a débarqué - comprendre frappé à ma porte. (Pendant que je validais ce premier morceau de note, l'autre enc**** a déconnecté Internet, alors qu'elle vient de passer 20 minutes dans la cuisine et qu'elle n'avait même pas son ordinateur sous les yeux et que ça marchait très bien. Juste pour m'emmerder donc. Heureusement j'avais fait ctrl+c.) Donc Justin. Frappe à ma porte. Et me demande si il y a quelqu'un qui a fumé dans la maison. "Non", ai-je répondu, puisque c'est la vérité. Quand mes amis viennent, ils fument dehors, puisque la moitié des habitants de cette maison est non fumeuse. Mais quel emmerdeur, celui-là... Et il enchaîne sur la porte du jardin qui était ouverte, alors je lui ai dit que ça m'étonnait puisque j'étais sûre de l'avoir bien fermée, mais en même temps elle ne ferme pas très bien et souvent un gros coup de vent l'ouvre facilement. Il ne m'a même pas écoutée et m'a juste intimé l'ordre de faire plus attention à l'avenir parce que ce n'est pas la première fois qu'il doit la fermer (en même temps si on ouvre cette porte on atterit dans le jardin, point barre. Y'a rien d'autre.). Donc là j'ai répondua ssez sèchement, il est vrai, que je n'étais passée par la porte du jardin que le matin en question (donc hier matin) et que pour les autres fois ce n'était pas moi puisque je n'utilisais jamais cette porte et que si il m'avait écoutée il aurait entendu que souvent le vent ouvre la porte.

Je n'en peux plus de ces cons de colocataires... Heureusement que je peux trouver refuge sur le campus ou chez les voisins quand je pète vraiment un plomb (et ça m'arrive de plus en plus régulièrement en ce moment). Enfin bref... Je file, je vais être en retard à l'arrêt de bus pour aller au ciné avec Laura.

Les commentaires sont fermés.