Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 20 juillet 2008

295 - Lila Cata

Or donc.

Lila-Cata est arrivée hier. Et ça, c'est trop bien. Du coup, on dirait qu'il ne nous manque presque plus rien ici à Londres avec Jérémy : celle qui manque encore c'est Julie (avec ou sans torero). J'ai trouvé la solution à mes problèmes : Leïla vit avec moi pendant le mois d'août, comme ça on partage mon loyer, ce qui est mieux pour nous deux, et après, en septembre, Julie arrive et elles (Julie et Leïla) virent l'amerloque et la chinoise de la chambre d'à côté et la partagent à elles deux. Elles ont  un peu beaucoup l'habitude, quand même...

Donc ça, c'est le plan. Et le plan pour commencer le plan, c'est d'empêcher Leïla d'attraper son avion (c'est l'idée de Jérémy), comme ça elle aura pas assez de sous pour se repayer un retour, et elle sera bien obligée de rester. Et elle trouvera un boulot pour avoir les moyens de se le payer, son avion, et finalement le boulot lui plaira et elle restera là. C'est pas une trop bonne idée, ça ??? Ben si. C'est Jérémy il l'a dit.

En attendant, hier on a bien rigolé. ça faisait même un sacré bout de temps que je n'avais passé un aussi bon moment. Leïla est arrivée à midi et demie à Victoria, on l'a récupérée avec Jérémy, on est rentré à la maison pour l'installer, et après on s'est fait une bonne bouteille de pim's, et on est allé la boire au park. Puis on a essayé le pub de juste derrière chez nous, qui se révèle être la trouvaille du siècle : restauré comme il y avait cent ans, avec devant le comptoir la partie "private pub" pour les "upper class" de l'époque, mais aussi des canapés immenses et fluffy à l'étage, et surtout, surtout, une petite terrasse sur la Tamise. On a trouvé le truc du siècle, je vous dis.

Du coup ça va... 

Les commentaires sont fermés.