Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 10 décembre 2007

237 - Il fut un temps où je vous donnais plein de recettes...

... mais les recettes ça prend du temps, et de toutes façons je ne fais plus que mélanger les légumes (ce soir poireaux et champignons à l'eau et courgettes et échalottes à revenir à l'huile, le tout mélangé avec un peu de mozarella rapée - j'ai plus de gruyère, oui, je sais, ça craint).

Donc...

Una mattina mi son svegliato,
o bella, ciao! bella, ciao! bella, ciao, ciao, ciao!
Una mattina mi son svegliato,
e ho trovato l'invasor. 

O partigiano, portami via,

o bella, ciao! bella, ciao! bella, ciao, ciao, ciao!
O partigiano, portami via,
ché mi sento di morir. 

E se io muoio da partigiano,
o bella, ciao! bella, ciao! bella, ciao, ciao, ciao!
E se io muoio da partigiano,
tu mi devi seppellir. 

E seppellire lassù in montagna,
o bella, ciao! bella, ciao! bella, ciao, ciao, ciao!
E seppellire lassù in montagna,
sotto l'ombra di un bel fior. 

E le genti che passeranno,

o bella, ciao! bella, ciao! bella, ciao, ciao, ciao!
E le genti che passeranno,
Mi diranno «Che bel fior!» 

«È questo il fiore del partigiano»,
o bella, ciao! bella, ciao! bella, ciao, ciao, ciao!
«È questo il fiore del partigiano,
morto per la libertà!» 

J'attends les hurlements rapidement... M'en fous...

dimanche, 09 décembre 2007

236 - Parti...

J'ai ça dans la tête :

QUE VIVA LA NOCHE (Russia) 

Que viva la noche
viva el amor
su nombre me sabe
a besos de pasión.
Que viva la noche
viva el amor
hay magia de luna
en mi corazón.

Un millón de estrellas
que bailan
sobre un mar azul
me recuerdan cada momento
que pasé con él.

Mil secretos
guardas para mi,
luna de Abril
en su brillo
siempre dormira
nuestro amor.

Que viva la noche
viva el amor
su nombre me sabe
a besos de pasión.
Que viva la noche
viva el amor
hay magia de luna
en mi corazón.

Que viva la noche
viva el amor
su nombre me sabe
a besos de pasión.
Que viva la noche
viva el amor
hay magia de luna
en mi corazón.

En la arena blanca y fria
dibujé al azar
un Te Quiero
junto a su nombre,
se lo llevó el mar.

Mil secretos
guardas para mi
luna de Abril
en su brillo
siempre dormira
nuestro amor.

Que viva la noche
viva el amor
su noombre me sabe
a besos de pasión.
Que viva la noche
viva el amor
hay magia de luna
en mi corazón.

Que viva la noche
Que viva el amor.

Que viva la noche
viva el amor
su nombre me sabe
a besos de pasión.
Que viva la noche
viva el amor
hay magia de luna
en mi corazón.

Que viva la noche
viva el amor
su nombre me sabe
a besos de pasión.
Que viva la noche
viva el amor
hay magia de luna
en mi corazón. 

mercredi, 05 décembre 2007

233 - Y'a pas d'heure pour redécouvrir Queen...

"Killer Queen"     (parce que c'est moi !)

 

She keeps Moët et Chandon
In her pretty cabinet
“Let them eat cake” she says
Just like Marie-Antoinette
A built-in remedy
For Kruschev and Kennedy
At anytime an invitation
You can’t decline

Caviar and cigarettes
Well versed in etiquette
Extraordinarily nice

Chorus
Shes a Killer Queen
Gunpowder, Gelatine
Dynamite with a laser beam
Guaranteed to blow your mind
Anytime

Recommended at the price
Insatiable an appetite
Wanna try?

To avoid complications
She never kept the same address
In conversation
She spoke just like a baroness
Met a man from china
Went down to Geisha Minah
Then again incidentally
If you’re that way inclined

Perfume came naturally from Paris
For cars she couldn’t care less
Fastidious and precise

Chorus

Drop of a hat she’s as willing as
Playful as a pussy cat
Then momentarily out of action
Temporarily out of gas
To absolutely drive you wild, wild…
She’s all out to get you

Chorus

Recommended at the price
Insatiable an appetite
Wanna try?
You wanna try...

vendredi, 12 octobre 2007

192 - Souvenir des Solidays (Merci Ludivine !)

Alors, d'abord, vous allez . Dans la barre de recherche, vous tapez "degage" (sans accent) (et sans les guillemets, hein...). Vous lancez la première de la liste (mais bon après si ça vous dit de vous faire Johnny aussi, ça c'est votre problème, même si je réprouve).

Les paroles :

Dégage
(M.A.P.)

Elle était belle comme le jour
Assise à la terrasse d’un café.
Les yeux bleus comme l’amour,
Comme la mer Méditerranée.
Je me suis dit qu’elle et moi
On ferait bien un ptit bout de route.
Fallait que j’aille lui parler coûte que coûte 

Mademoiselle, vous êtes belle comme un soleil.
Je vous regarde, ça fait des heures,
Vous m’inspirez monts et merveilles.
A votre lumière je bronze,
Et ce n’est pas le seul effet
Que vous me faites :
Face à vous, me voilà désarmé.
On pourrait, on pourrait dès demain
Tous les deux prendre le chemin de la vie
Main dans la main  

Croyez-vous au coup de foudre ?
Moi, plus je vous vois, plus j’y crois.
Avez-vous quelque chose de prévu
Pour les cinq-cents prochains mois ?
(La totale)

Elle m’a dit « Dégage ! 
Rentre à ta case
Mais tu m’as prise pour qui,
Espèce de gros naze ?
Allez dégage, rentre à ta case
Allez remballe, remballe, remballe »

Dans une boîte d’intérim 
Ils recherchaient des comédiens
Pour aller tourner dans un film
Au budget hollywoodien
Avec des acteurs tous pourris
Roger Hanin, Richard Berry, (zéro)
C’était la chance de ma vie
Ils allaient voir qui je suis 

Bonjour madame,
Ne cherchez plus, ouvrez les yeux.
Face à vous le plus grand acteur
Depuis Gérard Depardieu.
Encore plus fort que Belmondo,
Je fais moi-même mes cascades. (chouf !)
Toc ! toc ! badaboum !
Regardez-moi cette roulade !

Personnellement,
J’n’en fais pas une question d’argent.
Pour ce qui est des détails financiers,
Veuillez voir avec mon agent.
Signifiez au producteur
Que je souhaite le rencontrer.
Dites-lui de faire au plus vite,
Mon agenda est très chargé.
(Lundi, dix heures)

Elle m’a dit « Dégage ! 
Rentre à ta case
Mais tu t’es pris pour qui,
Espèce de gros naze ?
Allez dégage, rentre à ta case
Allez remballe, remballe, remballe »

Depuis que j’ai quitté l’Algérie,
Le pays de mon enfance.
Après avoir perdu ma famille,
Et que j’aie débarqué en France.
Aussi loin que je me souvienne,
On ne m’a jamais ouvert les bras,
On ne m’a jamais dit je t’aime,
On m’a toujours dit « Bouge de là ! » 

On m’a toujours dit « Dégage ! 
Rentre à ta case
Ici c’est pas chez toi,
Espèce de gros naze ?
Allez dégage, rentre à ta case
Allez remballe, remballe, remballe »

Puisque personne ne veut de moi,
Que j’n’ai pas ma place ici-bas,
Puisque chez moi n’existe pas,
Alors je retourne là-bas, voilà.
Je me taille les veines,
Comme dans un film au cinéma.
Je pars sans remords et sans haine,
Personne ne me regrettera.
Mon âme s’élève
Haut dans le ciel.
Adieu monde cruel,
A moi le repos éternel.
Une lumière étrange,
Là-bas au fond d’un long couloir,
Et comme surprise de me voir,
Une grande dame en noir. 
 

« Madame la Mort
Ah vraiment vous êtes très belle !
Vos yeux sont comme des miroirs
Qui me rendraient presque immortel.
Croyez-vous que vous et moi,
Enfin sans vouloir vous forcer,
Nous pourrions unir nos âmes
Tous les deux, pour l’éternité ? »
(Together, forever ?)

Elle m’a dit « Dégage ! 
Rentre à ta case
C’est pas l’heure de mourir,
Espèce de gros naze ?
Allez dégage, rentre à ta case
Allez va vivre, va vivre, va vivre !! » 

C’est-à-dire, même la Mort elle voulait pas d’moi.
J’ai donc dû retourner sur Terre vaquer à des occupations terriennes,
L’âme en peine.
Et là, gambadant, gambadant, j’ai revu la fille de l’autre soir.
Elle était toujours belle comme le jour,
J’ai donc couru lui chanter mon amour.
Et là, je sais pas quelle mouche l’a piquée,
Je sais pas si elle avait gagné au Loto, là, je sais pas. 

Elle m’a dit « J’t’engage
Viens Mohammed
J’irai où tu voudras,
Y’a pas de problème
Allez j’t’engage,
Viens Mohammed
Allez J’t’engage, j’t’engage, j’t’engage »  

Elle m’a dit « J’t’engage
Viens Mohammed
J’irai où tu voudras,
Y’a pas de problème
Allez j’t’engage,
Viens Mohammed
Allez J’t’engage, j’t’engage, j’t’engage »  

Eh oui, eh oui ! Normal !
Elle n’a pas pu résister à mon charme légendaire.
Mohammed din
Tous les deux together forever
And the beat goes on
What’s going on ?
I believe, I can fly,
Believe so much
Eh oui, eh oui ! 

Elle m’a dit « J’t’engage
Viens Mohammed
J’irai où tu voudras,
Y’a pas de problème
Allez j’t’engage,
Viens Mohammed
Allez J’t’engage, j’t’engage, j’t’engage » 

 

08:00 Publié dans Atmosphères | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : MAP, Dégage, Solidays

mercredi, 01 août 2007

127 - Si c'était une fille qui chantait...

Herman Düne, I Wish That I Could See You Soon

Artist: Herman Düne
Album: Giant
Year: 2006
Title: I Wish That I Could See You Soon

I had to leave you and go away
but i think about you every day
in the morning and in the afternoon
I wish that i could see you soon

and when i heard you i felt so fine
it was like there was
nothing left on my mind
it was like Rockaway Beach in the month of June
I wish that i could see you soon

I have no plans to meet you baby,
I had a million things to do baby,
But it hit my heart with a harpoon,
I wish that i could see you soon
-- The angels go
How long until you can't see her?
And i'm like - the sooner the better
do you really think she'll wait for you?
Well i have no way to say and there's nothing i can do
Well i have no way to say and there's nothing i can do

-- go!

Now that i'm across the sea i wonder if
you're gonna wait for me
or if you're gonna find
a new boy to spoon
I wish that i could see you soon

And if you
wait a little my pretty friend
until I come back to hold your hand
would be like bugs when they break through the cocoon
you know
I wish that i could see you soon

It has been a while
since i felt like this
and now i've found someone i really miss
under the sun
under the moon
I wish that i could see you soon
-- Angels!
How long until you can't see her
And i'm like - the sooner the better
do you really think she'll wait for you?
And i'm like
there's no way to say and there's nothing i can do
And there's no way to say and there's nothing i can do
-- go!

(...)

How long until you can't see her
And i'm like, well, the sooner the better
do you really think she'll wait for you?
And i'm like
there's no way to say and there's nothing i can do
And there's no way to say and there's nothing i can do
And there's no way to say and there's nothing i can do
no way to say and there's nothing i can do


Herman Düne Lyrics

mardi, 24 juillet 2007

112 - Michael Bublé le canadien, suite et fin.

J'ai reçu (ou plutôt on a reçu pour moi à la maison pendant que j'étais au travail) ce matin les deux disques que j'avais commandés à la Fnac dimanche : It's time (2005) et "Call me irresponsible" (2007) de Michael Bublé. Il me reste une petite demie-heure avant de repartir pour mon autre job, et je me gave déjà de mes chansons préférées. C'est divin. Et c'est tout.

dimanche, 22 juillet 2007

109 - MSN Vidéo a bien fait son boulot...

J'ai craqué, ça je le savais, de toute façon, que je finirais par le faire, et en plus je vous le dis alors que je sais que TOUS mes lecteurs adorés détestent ce genre de trucs : j'ai commandé le dernier Harry Potter en anglais via Amazon (Didier : pas de critique, z'avez qu'à écrire vos BM plus vite et plus souvent, si vous voulez que je lise de la bonne littérature au lieu de me perdre dans la fange des HP).

Et pour faire bonne mesure, comme j'écoute en boucle depuis le début de l'après-midi (j'ai l'étrange capacité de ne pas me lasser des choses que j'aime) les extraits d'un concert de Michael Bublé diffusés généreusement sur MSN Vidéo, j'ai commandé à la Fnac ses deux albums "It's time" et "Call me irresponsible". Eh oui, j'en ai marre de ne pas pouvoir dépenser de sous sous prétexte que je dois en mettre de côté pour l'année prochaine. Si on ne peut même plus se faire plaisir, a fortiori quand on est malheureuse et que c'est à ce moment-là qu'on en a le plus besoin... Alors je vais me gaver de la voix de ce Canadien bourré de charme qui se la joue, certes, mais surtout chante "hachement bien" plein de chansons que j'adore ("I've got the world on a string", "Feeling good", "Save the last dance for me", etc.), en lisant Harry Potter and the Deathly Hollows. And Fuc**** fuc* à ceux à qui ça ne plaît pas, isn't it ?

Et demain, après ma séance de kiné avec mon kiné canon,  je suis invitée à dîner chez J. Vais sûrement en repartir effondrée, mais c'est pas grave, soyons fous, faisons-nous du mal...

QUESTION : Est-ce que je dis à la remplaçante de ma kiné habituelle que finalement mercredi midi ça va pas être possible et que je préfère le soir, histoire d'avoir droit à une séance de plus avec le plus sexy kiné du monde ? (j'en suis totalement incapable, bien entendu : beaucoup trop timide...).

mercredi, 04 juillet 2007

96 - Long train runing

(c'était juste pour le titre, mais bon, histoire que ça serve à quelque chose :)

Down around the corner half a mile from here
see them both feet run and you watch them dissapear

without love where would you be now
without love

though i saw miss lucy down along the track
she lost her home and her family and she won t be coming back

without love where would you be now
without love

with the feeling always central and the southern central freight
you got to keep on pushing mamma you know there running late

without love where would you be now
without love

when the pistons keep on turning and go round and round
and the steel reels are cold and hard and the moutain ain t no down

without love where would you be now
without love

(The Doobie Brothers)

jeudi, 26 avril 2007

34 - Baptême de "Clash"

Or donc, hier soir j'ai assisté à un « sound clash ». Il s'agit concrètement de payer (en l'occurence 6€) pour écouter un certain nombre (ici, 5) de groupes de jeunes gens (hier soir que des garçons, et deux groupes constitués d'un seul) s'affronter dans une joute musicale. Dans le premier round, chaque groupe dispose tour à tour d'une session de dix minutes pour passer un maximum de « son » (hier soir du reggae) en faisant les transitions sous forme de vannes à l'encontre des autres groupes (« Spéciale dédicace à Coin, qui se moque de King Momo, mais Coin, lui, a eu deux accidents de voiture dernièrement, alors écoute bien, Coin, écoute ce que te dit [ici le nom du chanteur dont est passé le 45 tours, que je n'ai, bien entendu, pas saisi] »!). On n'entendait donc que les quinze premières secondes du morceau. Une fois les cinq groupes passés, l'arbitre demandait à l'auditoire de faire « un max de bruit » pour chaque candidat. Le moins bon des cinq groupes était donc éliminé à l'applaudimètre, avant de remettre le couvert exactement de la même façon avec les quatre concurrents restés en lice. Après le deuxième vote, les trois groupes restant ne dispose plus que de cinq minutes et les deux finalistes jouèrent à ce que ma chère soeur Daphné appelle « le chou-fleur » (vous savez, ce jeu d'enfant où on avance un pied devant l'autre en disant chou et l'adversaire répond fleur en avançant à son tour. Le premier qui marche sur le pied de l'autre a gagné) : autrement dit, chaque groupe passait tour à tour une minute d'une chanson et ce, cinq fois de suite. Le vainqueur était enfin désigné à l'applaudimètre.

Pour donner un peu de détails, le clash d'hier soir au Bateau Ivre faisait s'affronter Soundalicious, Firetone, Youth & Roots, Haya light et O.U.A. Sound. Je donne tout de suite les résultats, et tant pis pour le suspens : Haya light a gagné, face à l'autre finaliste Soundalicious. Youth & Roots arrivait troisième, O.U.A. Sound quatrième, et Firetone s'est fait éjecter dès le premier tour. Les deux derniers cités ne m'ont pas beaucoup manqué : Firetone ne passait pas grand chose de bien intéressant pour la profane que je suis, et le chanteur (?) de O.U.A. Sound n'a cessé de hurler si fort dans le micro que je me suis sentie agressée à chaque mot proféré (alors que je ne lui avais rien fait).

J'aurais préféré voir Soundalicious gagner, car, comme il le disait lui-même, il privilégiait « la musique, plutôt que les paroles » mais dans la mesure où je n'ai pas participé au bousculades générales, coups donnés sur la scène, bonds divers dans tous les sens, etc. je n'ai pas à me plaindre. Je n'ai pas levé un bras ni même poussé un cri quand j'étais sollicitée. Donc...

Comme je l'ai dit à mon cher et tendre, mon impression générale sur ce genre de prestation fut la suivante : j'avais cru être, pendant les deux heures de combat, à côté de ma mère, devant la télé, quand elle passe son temps à zapper toutes les quinze secondes. Les morceaux mettaient l'eau à la bouche, mais finalement on n'en a pas entendu un seul dans son intégralité. Très frustrant, ne trouvez-vous pas ? (En ce qui me concerne, donc, cette expérience ne sera pas renouvellée de sitôt...)

jeudi, 29 mars 2007

2 - Mika, "Life in cartoon Motion"

medium_Mika.jpgHistoire de commencer tout en futilité et de m'assurer au moins un passage de mon aimée petite soeur sur ce modeste blog, je vous invite à découvrir au plus vite, si ce n'est déjà fait, l'album de ce génie né en 1983, tout comme moi.

Mika est libanais, il a vécu en France entre 1 et 8 ans, et en Angleterre depuis. C'est à l'opéra de Londres qu'il fait ses débuts, et cette influence se retrouve notamment dans le morceau "Grace Kelly" (le clip ici) qui reprend le début des "Noces de Figaro". Son album pop n'est pas sans rappeler Queen, que ce soit au niveau dela musicalité ou de celui de la voix du jeune chanteur qui frise l'indécence.

Bref cet album est formidable, il donne envie de sauter dans tous les sens et de célébrer le printemps. Dernier argument décisif pour les anti-rosbifs : le premier morceau que Mika aurait appris au piano serait "Aux Champs-Elysées" de Joe Dassin... Mine de rien, ils sont forts, ces p'tits Anglais !