Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 27 septembre 2007

177 - Tout le monde debout !!

Il y a en fait un truc dont je dois absolument vous causer, mes amis. L’eau d’ici me fait la peau hypra-supra-sèche. Et l’eau et la peau sèches, visiblement, ça me fait le poil cassant. Voyez-vous, quand, armée de ma pince à épiler dans la main droite et d’une feuille de sopalin dans la gauche (pour y déposer un à un les ptits poils que j’arrache – oui, pour ces choses-là, j’ai de la patience), je m’attaque à l’arrachage systématique*, eh bien mes ptits poils se cassent, et je dois m’y reprendre à plusieurs fois avant de réussir à arracher un truc qui ne fait plus qu’un millimètre ou deux à l’extérieur, mais un bon centimètre à l’intérieur (oui, les poils, c’est comme les icebergs). Donc forcément j’y passe plus de temps.

Deuxième effet (pas forcément évident et peut-être à vérifier) de l’eau-qui-rend-la-peau-sèche : les poils incarnés sont tout près (mais alors vraiment tout près) de la surface. Donc il n’y a qu’à gratter un peu avec la pince pour les faire sortir. Ce qui occasionne fatalement de grandes rayures bien blanches sur le long de la jambe (même quand je me gratte avec mes douces mains, d’ailleurs). Et c’est pas beau. Non pas que j’entende trouver un mari dans les semaines qui viennent (encore moins ICI), mais bon, l’hiver aidant, j’ai quand même un peu peur que mes jambes ne finissent par s’effriter (ce qui serait tout de même assez dommage...).

Alors pour mon visage et mes mains ça va, c’est super doux, rapport aux crèmes à base de cire d’abeille, gelée royale et autres beurres naturels (karité, etc.) que j’utilise pour me tartiner matin et soir, mais les jambes… Donc si un représentant d’une marque de produits naturels (Nuxe ou Darphin, par exemple) (oui j’ai des goûts de luxe, et alors ?) passait par là, je suis prête à vendre mon âme (comprendre faire des tonnes de pub, tous les jours si il le faut) juste pour me faire offrir des pots entiers de crème pour mes jambes.

Voilà voilà. Comment ça, c’était pas la peine de tous vous rameuter pour un truc aussi dégueu que l’extraction forcée de mes poils de jambes ? Mais c’est l’blog à qui, ici ? NON MAIS !

P.S. : Rapport au deuxième effet, je vous lance tous, mes internationaux et innombrables lecteurs que vous êtes, à la recherche du pays dont l’eau annihilerait totalement les poils incarnés (ça, c’est un combat juste et utile…).

* L’arrachage systématique, pour ceux qui se demanderaient, je peux m’y livrer n’importe quand, n’importe où, comme toutes les filles, ne faites pas vos innocentes écœurées, avec moi ça prend pas !! Mais le meilleur endroit/moment, c’est devant la télé en regardant les jeux télévisés.